Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Jugé à Tours pour avoir volé 28 000 euros via les distributeurs de billets

-
Par , , France Bleu Touraine, France Bleu Maine

Un homme de 61 ans sera jugé en mars prochain à Tours pour avoir dérobé 28 000 grâce à la technique dite des "collets marseillais". Il bloquait les cartes bancaires dans les distributeurs et exigeait le code secret. Une technique utilisée en Indre-et-Loire, dans la Sarthe et le Maine-et-Loire.

Illustration Distributeur automatique de billets (DAB). Ici à Hyères (Var)
Illustration Distributeur automatique de billets (DAB). Ici à Hyères (Var) © Radio France - Sophie Glotin

Un homme de 61 ans a été arrêté pour une longue série d'escroqueries et de vols aggravés réalisés en Indre-et-Loire, dans la Sarthe et dans le Maine-et-Loire, annonce ce vendredi le parquet de Tours. 

Depuis le mois d'avril 2017, il avait commis 53 infractions pour un préjudice de 28 000 euros grâce à la technique dite des "collets marseillais". L'homme se postait près d'un distributeur automatique et réussissait à bloquer la distribution des billets pour que les cartes bancaires restent coincées. Puis il se présentait au client bien embêté et arrivait à en convaincre certains de taper leur code confidentiel afin de récupérer leur carte bancaire. Il lui suffisait ensuite de mémoriser ce code et d'attendre le départ de sa victime pour récupérer la carte bloquée. Un manège qui a duré plus de trois ans, pour un bénéfice estimé à 28 000 euros

Le parquet précise que l'homme - déjà condamné pour des faits de même genre - est en situation irrégulière sur le territoire français. Interpellé après un travail conjoint de la brigade de gendarmerie de Tours, le SRPJ d'Angers, la PJ de Rennes, il a été placé en garde à vue durant 48 heures à Tours. Présenté ce vendredi en comparution immédiate, il sera jugé le 10 mars prochain.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess