Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Jugés pour avoir récupéré de la nourriture dans les poubelles d'un supermarché

mercredi 3 octobre 2018 à 4:19 Par Salah Hamdaoui, France Bleu Hérault et France Bleu

Léa et Adrien étaient jugés en appel ce mardi à Montpellier, accusés de vol aggravé : en mai 2014, ils ont récupéré de la nourriture dans les poubelles d'un supermarché de Frontignan. En première instance, ils ont été reconnus coupables de vol, mais dispensés de peine. Eux, veulent être relaxés.

Léa, Adrien et leur avocat Me Gallon
Léa, Adrien et leur avocat Me Gallon © Radio France - Salah Hamdaoui

Frontignan, France

Léa, Mike et Adrien se sont rencontrés dans un squat à Montpellier. Pas assez d'argent pour se nourrir correctement disent-ils. Et pourtant de la nourriture, il y en a à portée de main dans les poubelles des grandes surfaces et personne n'en profite. Dommage. Alors une nuit de mai 2014, ils se rendent à l'Intermarché de Frontignan, près de Sète.

Je n'ai pas à avoir faim pour laisser autant de nourriture jetée- Adrien

Une fois sur place, ils escaladent un petit portail, remplissent trois énormes "sacs noirs" et rebroussent chemin. De retour à leur camionnette, ils sont attendus par des policiers de la bac. Garde à vue. Procès. En février 2015, ils sont reconnus coupables de vol aggravé (de nuit, en réunion et par escalade) mais dispensés de peine. Léa, étudiante allemande de 28 ans et Adrien, 29 ans, technicien du son mais sans revenus font appel

Vol ou pas vol ?

Pour Léa, le supermarché a renoncé à être propriétaire de la nourriture puisqu'il l'a jetée. Adrien lui invoque la nécessité : le besoin de manger en rappelant qu'il n'y a eu ni préjudice, ni dégradation. D'ailleurs l'enseigne ne s'est même pas portée partie civile. L'avocat de la défense cite les statistiques de l'ADEME, "tous les ans, chaque Français gaspille 50 kg de nourriture. C'est triste mais c'est comme ça." Me Gallon plaide la relaxe.

Après la garde à vue, on nous a rendu les sacs, c'est bien qu'il y a pas eu vol- Léa

L'accusation, par la voix de Bertrand Baboulène, ne s'acharne pas et reconnait même que la question du vol se pose en matière "de marchandise vouée à la destruction" mais relève qu'ils ont escaladé le portail, donc il y a eu intrusion. Ce n'est pas comme si les poubelles étaient sur un trottoir. Il requiert la confirmation de la première condamnation.

La décision sera rendu le mardi 4 décembre.