Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Il crie "Allahu akbar" et menace de tuer tout le monde sur une plage de la Manche

-
Par , France Bleu Cotentin
Jullouville, France

Un homme d'une trentaine d'années a été interpellé ce lundi sur la plage de Jullouville, près de Granville dans la Manche. Il menaçait de s'en prendre aux baigneurs.

Jullouville dans la Manche (illustration).
Jullouville dans la Manche (illustration). - Cyrilb1881 - CC

Grosse frayeur, surtout dans le contexte actuel, ce lundi après-midi sur la plage de Jullouville dans la Manche. Vers 13h30, un homme d'une trentaine d'années, habillé en djellaba avec un sac à dos, marche sur la plage de Jullouville. Il est très excité et crie "Allahu akbar" et répète " pays de merde, je vais tous vous tuer".  Certains baigneurs paniquent. Eddy a assisté à la scène :

J'ai vu des gens affolés. La police est très vite arrivée. C'est l'effet de surprise dans ces moments-là.

La police nationale de Granville, la police municipale de Saint-Pair-sur-Mer et la gendarmerie d'Avranches arrivent très rapidement sur place. L'individu tente d'abord de prendre la fuite. Il enlève sa djellaba pour tenter de se mêler aux baigneurs (il avait prévu le maillot de bain !). Les forces de l'ordre l'interpellent très vite mais le sac à dos reste sur la plage. Les démineurs le font exploser. Il ne contenait ni arme, ni explosif.

Un homme connu de la justice... mais pas pour radicalisation

L'individu a été placé en garde à vue. Il est déjà connu des services de police pour des infractions de droit commun mais pas pour radicalisation. Il ne fait d'ailleurs pas l'objet d'une "fiche S".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu