Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Jumbo l'hippopotame peut rester au cirque Muller

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Drôme Ardèche

Le tribunal correctionnel de Valence (Drôme) a tranché : le cirque Muller ne maltraite pas l'hippopotame Jumbo, contrairement à ce qu'avançait l'association de défense des animaux One Voice.

L'hippopotame Jumbo du cirque drômois Muller.
L'hippopotame Jumbo du cirque drômois Muller. - Franck Muller

Jumbo pourra rester dans le cirque Muller, installé à Bourg-de-Péage (Drôme). La justice en a décidé ainsi. L'association de défense des animaux One Voice réclamait la confiscation de l'animal pour cause de mauvais traitements et la condamnation d'Edmond Muller et de son fils Alexandre. Ce mercredi après-midi, le tribunal correctionnel de Valence a relaxé le père et le fils pour les mauvais traitements à animal captif.

Des manquements lors de certains contrôles mais pas de maltraitance

En revanche, après des manquements et défaillances repérés lors de contrôles menés entre février 2018 et février 2019, les propriétaires du cirque sont reconnus coupables d'exploitation irrégulière d'établissement détenant des animaux non domestiques, de maintien d'un animal captif dans un environnement pouvant être cause de souffrance pour l'animal et utilisation d'un mode de détention inadapté pour la garde d'un animal sauvage apprivoisé ou captif.

Au total, Edmond Muller est condamné à 5500 euros d'amende dont 4000 avec sursis. Son fil Alexandre à 2500 euros d'amende. Le tribunal juge recevable la constitution de partie civile de One Voice uniquement sur la question des mauvais traitement. L'association ne percevra donc aucun dommages et intérêts puisque sur ce point les Muller ont été relaxés. Le président du Tribunal a tenu a ajouté que l'hippopotame pourra bien rester dans le cirque. "Aucune confiscation n'est prononcée", a-t-il tenu à préciser.

"C'est une belle victoire, assure l'avocat de la famille Muller, Me Olivier Roquain. C'est une décision cohérente qui comprend la relation des Muller avec leur hippopotame", estime-t-il.

"Pour nous c'est vraiment une victoire merveilleuse. C'est une grosse émotion", confirme Franck Muller, le directeur du cirque. "On est heureux que la justice ait compris que la place de Jumbo était au sein de notre cirque, parce que _Jumbo, ce n'est pas qu'un artiste, c'est un membre de notre famille_. Moi depuis tout petit j'ai toujours vu Jumbo, mes enfants pareil. On est soulagés et on va fêter ça, en famille... avec Jumbo, bien sûr".

En novembre dernier déjà One Voice avait été déboutée par le tribunal administratif qui demandait à ce que Jumbo soit envoyé dans un sanctuaire.

Mais Muriel Arnal, la présidente de One Voice n'a pas dit son dernier mot "Jumbo est en grande souffrance. On ne le laissera pas mourir dans le cirque". Elle annonce son intention de faire appel et de déposer une nouvelle plainte.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu