Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Jumbo l'hippopotame peut rester au cirque Muller de Bourg-de-Péage

Jumbo, cet hippopotame de 35 ans, peut rester au cirque Muller de Bourg-de-Péage (Drôme), le tribunal administratif de Grenoble vient de débouter l’association de protection des animaux "One Voice". Elle estime que Jumbo est maltraité et demandait qu'il soit envoyé dans un sanctuaire.

L'hippopotame Jumbo, du cirque drômois Muller pèse trois tonnes.
L'hippopotame Jumbo, du cirque drômois Muller pèse trois tonnes. - Franck Muller

Bourg-de-Péage, France

Le cirque Muller de Bourg-de-Péage, dans la Drôme, peut conserver Jumbo, son hippopotame de 35 ans. Le tribunal administratif de Grenoble vient de débouter l'association "One Voice" de ses demandes. 

"One voice" avait attaqué en justice sur deux points : d'abord l’arrêté préfectoral qui autorise le cirque a détenir Jumbo. Ensuite, les défenseurs de la cause animale demandaient que l'hippopotame soit envoyé dans un sanctuaire en Afrique ou dans un parc animalier. "One Voice" estime que Jumbo ne vit pas dans des conditions acceptables au cirque.

L’association ne désarme pas 

Pour la deuxième fois en deux ans, le tribunal administratif a donc opposé une fin de non-recevoir à l'association de défense de la cause animale. Déjà en 2017, One Voice avait attaqué en référé l’arrêté préfectoral et le tribunal de Grenoble l'avait déjà débouté. Mais l'avocate de One Voice se dit déterminée à faire appel de cette nouvelle décision du tribunal administratif. Elle attend également la procédure devant le tribunal correctionnel de Valence prévue dans dix jours. Cette fois l’association attaque directement le propriétaire du cirque pour "maltraitance". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu