Faits divers – Justice

Jurançon : la controverse autour du passage à niveau où s'est produit l'accident de ce mercredi

Par Fanette Hourt, France Bleu Béarn mercredi 13 janvier 2016 à 19:04

Le passage à niveau où s'est déroulé l'accident
Le passage à niveau où s'est déroulé l'accident © Radio France - Fanette Hourt

Un accident a eu lieu ce mercredi matin sur la voie ferrée entre Pau et Oloron, dans les Pyrénées-Atlantiques : un train a percuté une voiture sur un passage à niveau sans barrière.

Un train régional en direction de Pau a percuté l'arrière d'une voiture ce mercredi, sur un passage à niveau de Jurançon, chemin Soubacq. Le conducteur de la voiture, un habitant du quartier âgé de 74 ans, a été blessé dans l'accident, mais sans gravité. Il souffre d'un hématome derrière la tête et de douleurs lombaires. Par ailleurs, la circulation a dû être coupée quelques heures, et n'a pu reprendre qu'en milieu d'après-midi.

Pour l'instant, on ne connaît pas les causes et les circonstances de l'accident. Mais très vite, la municipalité de Jurançon et les habitants du quartier ont mis en cause le manque de sécurité autour de ce passage à niveau.

Pas de barrières

Contrairement à la plupart des passages à niveau, celui-ci ne dispose que d'un stop. Il n'y a ni barrière, ni signal sonore, ni signal lumineux."C'est complètement inadmissible d'avoir un truc comme ça. Il y a un stop, mais on est obligé de s'avancer parce que la maison des anciens garde-barrière SNCF coupe la visibilité. Donc on est vraiment obligé de s'avancer", explique Lucie, qui habite ce quartier depuis 18 ans. 

Lucie traverse tous les jours ce passage à niveau.

D'autant que ce quartier n'est pas un lieu isolé. Il y a des habitations de part et d'autre de la voie ferrée. E**lle est donc traversée quotidiennement par les riverains**. Ils souhaiteraient donc plus de sécurité. Ils ajoutent qu'il y a une vingtaine d'années déjà, deux personnes sont mortes à cet endroit, suite, là aussi, à un accident.

Depuis, des habitants du quartier se sont mobilisés, et la mairie de Jurançon a pris le relais. "Le risque est important, et à plus forte raison quand on est en début ou en fin de journée. En plus, en cette période d'hiver, c'est d'autant plus compliqué, avec la brume. Je reste persuadé que c'est une zone dangereuse", décrit le maire de Jurançon, Michel Bernos.

Le maire de Jurançon, Michel Bernos, veut que ce passage à niveau soit sécurisé

Le maire a plusieurs fois interpellé la SNCF, afin de sécuriser ce passage à niveau, ainsi que le reste de la voie, sans succès.

"Il respecte les normes"

Suite à cet accident, la SNCF a décidé de contacter la municipalité de Jurançon, pour faire un diagnostic de ce passage à niveau. Mais à priori, il n'y a aucune raison de mettre des barrières, selon Laure Parinet, responsable sécurité risque réseau pour la direction territoriale Aquitaine Poitou Charentes de la SNCF Réseau : "Ce passage à niveau respecte tout à fait les normes. Ces normes tiennent compte du nombre de trains et de voitures qui passent chaque jour, et de la vitesse des trains. Pour les passages à niveau sans barrière, on prend aussi en compte la visibilité, et l'accidentologie. Ici, c'est une ligne droite, et il n'y a pas eu d'accident depuis plus de dix ans."

Laure Parinet, de la SNCF Réseau

Partager sur :