Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Jusqu'à six ans de prison ferme pour les dockers de Saint-Nazaire jugés pour trafic de cocaïne

-
Par , France Bleu Loire Océan, France Bleu

Trois Nazairiens, dont deux dockers, étaient jugés pour trafic de cocaïne, ce jeudi et ce vendredi à Rennes. Ils sont condamnés à des peines qui vont de un à six ans de prison ferme.

Plus de 400 kilos de drogue avaient été saisis au port de Montoir-de-Bretagne (photo d'illustration)
Plus de 400 kilos de drogue avaient été saisis au port de Montoir-de-Bretagne (photo d'illustration) © Maxppp -

Saint-Nazaire, France

Trois Nazairiens âgés de 38 à 59 ans, dont deux dockers, étaient jugés ce jeudi et ce vendredi à Rennes dans un très gros dossier de trafic de cocaïne. Plus de 400kg de drogue provenant des Antilles avaient été saisis dans des conteneurs sur le port de Montoir-de-Bretagne en janvier et février 2018. Du jamais vu à Montoir-de-Bretagne.  repéré la marchandise à bord d'un navire en partance de Martinique, les enquêteurs ont équipé certains paquets de traceurs GPS, ce qui a permis de repérer les personnes ayant récupéré la cocaïne à son arrivée en métropole.

Le chef du trafic, un docker à la retraite de 59 ans

Le chef présumé du trafic, un docker à la retraite de 59 ans, avait recruté un autre docker, et un autoentrepreneur de la région de Saint-Nazaire. Le premier, âgé de 48 ans, était chargé de stocker la drogue, le second de 38 ans devait la transporter.

Ils auraient importé plus d'une tonne de cocaïne

Devant le tribunal, l'un des hommes de main a reconnu avoir accepté de transporter la marchandise en échange d'une petite somme d'argent. Il a reconnu avoir participé à l'importation de 150 kilos de cocaïne, ce qui représente 600.000 doses de drogue. Mais le second assure qu'il ignorait que les sacs contenaient de la drogue. Le trafic leur aurait permis d'importer plus d'une tonne de cocaïne.

Des peines de un, cinq et six ans fermes

Le chef du trafic, qui n'était pas au procès pour raisons médicales, est condamné à six ans de prison et 300.000 euros d'amende. Le docker complice a été condamné à cinq ans fermes. Il n'a plus le droit d'exercer le métier de docker dans les ports et il est aussi condamné à une sanction financière qui sera précisée plus tard. Le troisième homme a été condamné à un an d'emprisonnement et 10.000 euros d'amende.

(avec AFP)