Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Justice : cinq braqueurs sarthois condamnés en Mayenne !

lundi 26 novembre 2018 à 22:00 Par Thierry Ruffat, France Bleu Mayenne et France Bleu Maine

Cinq Sarthois d'une vingtaine d'années ont comparu ce lundi devant le Tribunal Correctionnel de Laval. Ils ont braqué vendredi matin l'agence Orange de Mayenne.

Le Palais de Justice de Laval
Le Palais de Justice de Laval © Radio France - Thierry Ruffat

Laval, France

Vendredi vers 11h, cinq hommes d’une vingtaine d’années, tous originaires de la Sarthe, se sont présentés à l’agence Orange de la place Gambetta à Mayenne. Pendant que l’un attendait dans sa voiture, les quatre autres, dont trois avaient le visage masqué, ont pénétré dans l’agence et, en menaçant la douzaine de personnes présente, se sont emparés de 22 téléphones. Rapidement arrêtés par la gendarmerie, ils ont reconnu les faits et ont comparu ce lundi pour vol en réunion avec violence.

Les motivations des braqueurs interpellent

Ils revendiquent cette action en soutien aux "Gilets Jaunes" ? De fait, c’est précisément avec un gilet jaune sur le dos que les quatre hommes ont pénétré dans cette agence.

Leur défense ? ils n’étaient pas là pour voler des portables et les revendre mais bien pour les détruire, en se filmant, pour faire le buzz, en soutien aux actions des "Gilets Jaunes" se disant écœurés par les inégalités sociales.

Une idéologie qui a fait s’afficher quelques sourires dans l’assistance mais pas sur les visages des cinq employés de l’agence et des sept clients qui s’y trouvaient et dont certain sont venus témoigner du traumatisme qu’ils ont subi vendredi devant la brutalité des propos tenus par les braqueurs, sans savoir qu’ils n’étaient pas armés.

Pour preuve cette jeune cliente de quinze ans, en pleurs, qui avoue faire des cauchemars toutes les nuits depuis vendredi !

Celui qui est considéré comme le meneur a écopé de dix-huit mois de prison dont douze avec sursis et son maintien en détention. Ses trois complices, qui ont pénétré avec lui dans l’agence, ont été condamnés à dix-huit mois de prison dont quinze avec sursis, et le chauffeur, à du sursis et 140 heures de Travail d'Intérêt Général.