Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Justice : le coq Maurice, symbole de la ruralité

- Mis à jour le -
Par , France Bleu La Rochelle, France Bleu

Le procès, très médiatique, du coq Maurice a eu lieu ce jeudi matin devant le tribunal de Rochefort. Il a reçu le soutien d'autres coqs afin de défendre la ruralité. Et du président du conseil départemental. Délibéré le 5 septembre prochain.

Le coq Jean-René est venu de Montguyon avec Aurélia pour soutenir le coq Maurice
Le coq Jean-René est venu de Montguyon avec Aurélia pour soutenir le coq Maurice © Radio France - Marie-Laurence Dalle

Saint-Pierre-d'Oléron, France

Le procès de Maurice le coq a bien eu lieu ce jeudi matin au tribunal d'instance de Rochefort en Charente-Maritime. L'audience prévue le 6 juin avait été repoussée, mais la conciliation envisagée alors n'a pas eu lieu, faute de disponibilité de l'un des avocats. Les plaignants restent favorables à une conciliation, précise leur avocat.

Elle pourra encore avoir lieu entre l'audience et le rendu du jugement. En attendant, les propriétaires de Maurice étaient au tribunal ce jeudi matin. Leurs voisins, un couple de résidents secondaires du Limousin, qui se plaint du chant du coq, n'étaient pas là.

Maurice, lui, est soutenu par d'autres coqs, comme ceux d'Aurélia, venue spécialement de Montguyon, dans le sud de la Charente-Maritime. Car ce qui se joue désormais autour du cas de Maurice le coq, c'est la défense de la ruralité. Même le président du département, Dominique Bussereau, soutient le coq Maurice.

Décision mise en délibéré au 5 septembre.