Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice DOSSIER : L'affaire Merah

Procès Merah : l'appel a débuté dans "une certaine angoisse" pour les familles de victimes

lundi 25 mars 2019 à 21:26 Par Pierre Viaud, France Bleu Occitanie et France Bleu

Sept ans après les attentats de Toulouse et de Montauban le procès en appel d'Abdelkader Merah et de Fetta Malki s'est ouvert ce lundi à Paris. Les parties civiles, très ébranlées par le premier procès, espèrent une condamnation pour complicité des crimes d'assassinats

Le procès en appel d'Abelkader Merah s'est ouvert au Palais de Justice de Paris
Le procès en appel d'Abelkader Merah s'est ouvert au Palais de Justice de Paris © Maxppp - Sadak Souici

Toulouse, France

C'est une certaine angoisse pour les 228 parties civiles, un calvaire qui recommence avec l'ouverture, devant la cour d'assises spéciale de Paris du procès d'Abdelkader Merah, frère aîné de Mohamed Merah, et de Fettah Malki, l'ami d'enfance du tueur au scooter.

En première instance les deux hommes ont été condamnés à 14 et 20 ans de réclusion pour "association de malfaiteurs terroriste", mais pas pour "complicité des assassinats". C'est désormais l'objectif des familles de victimes qui pensent disposer des éléments nécessaires dans le dossier.

Au premier jour du procès la tension semblait beaucoup moins forte qu'en première instance et l'affluence moins fournie dans la salle. Plusieurs bancs restaient vides car des parties civiles, trop ébranlées la première fois, ont préféré ne pas venir.

C'est une certaine angoisse - S. Sandler, père et grand-père de victimes

Une nouvelle épreuve pour les familles des victimes de Mohamed Merah

Après l'audition de Fettah Malki, c'est Abdelkader Merah qui sera entendu ce mardi. Le procès se poursuit jusqu'au 18 avril devant la cour d'assise spéciale de Paris.