Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Justice morte à Saint-Étienne : les avocats ont dressé un mur de Codes devant les portes du palais de Justice

mercredi 12 décembre 2018 à 19:12 Par Octavie Couchard, France Bleu Saint-Étienne Loire

Toute la semaine, les avocats du barreau de Saint-Étienne sont en grève pour protester contre la réforme de la justice. Chaque jour à Saint-Étienne, les avocats font des actions symboliques : ce mercredi 12 décembre, ils ont bloqués l'entrée du tribunal.

Les 320 avocats du barreau de SAint-Étienne sont en grève jusqu'au 15 décembre.
Les 320 avocats du barreau de SAint-Étienne sont en grève jusqu'au 15 décembre. -

Saint-Étienne, France

Les 320 avocats du barreau de Saint-Étienne sont en grève, avec les greffiers, et les magistrats. "_Ce 12 décembre est une journée de grève nationale des avocats_, et ici avec notre mur de Codes, nous avons voulu démontrer que si le projet de loi en cours de vote actuellement au Parlement est adopté, c'est la fin de la justice", a dit Maître Solange Viallard-Valezy, bâtonnier élu, représentant le bâtonnier Karim Mrabent.

Dans une vidéo, elle explique que le projet de loi prévoit une saisine de la justice obligatoirement par internet, "ce qui veut dire que les personnes qui n'ont pas accès au numérique ou qui sont dans les zones blanches ne pourront pas saisir la justice", détaille Maitre Solange Villard-Valezy. Elle précise également que le projet de loi prévoit une médiation obligatoire, un acte qui est payant et qui rendra la justice moins accessible

Les avocats ont décidé n'être présents à aucune des audiences, qui ont toute été reportées à Saint-Étienne, soit entre 500 et 600 dossiers. Pour les comparutions immédiates prévues cette semaine, il n'y aura pas d'avocat et les prévenus auront le choix de demander un délai de jugement ou non. Seules les audiences de Cour d'Assises sont maintenues pendant la grève. 

"Le président de la République a indiqué avoir entendu la colère qui monte dans le pays, nous souhaitons qu'il entende la colère qui monte dans le monde judiciaire", termine la bâtonnière élue dans sa vidéo. 

Les avocats s'étaient déjà rassemblés ce mardi 11 décembre dans le hall du tribunal de Saint-Étienne. - Aucun(e)
Les avocats s'étaient déjà rassemblés ce mardi 11 décembre dans le hall du tribunal de Saint-Étienne. -

Et malgré les manifestations des avocats un peu partout en France, l'Assemblée nationale a voté dans la nuit de ce mardi 11 décembre à ce mercredi 12 décembre le projet de loi de cette réforme de la justice.