Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Justice : prison avec sursis pour un professeur accusé d'avoir harcelé sexuellement l'une de ses élèves

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

Un professeur de 52 ans a été condamné à 18 mois de prison avec sursis pour avoir harcelé sexuellement, surtout par téléphone, une de ses élèves de terminale dans un lycée de Sartrouville (Yvelines). Il a aussi une interdiction d'exercer une profession en lien avec des mineurs durant cinq ans.

Un enseignant condamné pour harcèlement sexuel d'une de ses élèves
Un enseignant condamné pour harcèlement sexuel d'une de ses élèves © Radio France - Stéphane Maggiolini

Sartrouville, Yvelines, France

Un professeur d'économie et de gestion de 52 ans a été condamné à 18 mois de prison avec sursis pour avoir harcelé sexuellement une de ses élèves de terminale dans un lycée de Sartrouville (Yvelines) et il ne pourra plus exercer un métier en relation avec des mineurs durant cinq ans. 

La jeune fille avait porté plainte en mars 2019 contre son professeur. Elle a parlé d'un enseignant "très tactile" avec les filles. Il avait l'habitude de les faire sortir de classe pour avoir des conversations en privé avec elles.  Elle a raconté qu'il lui avait notamment dit qu'il l'aimait et elle a aussi fourni des enregistrements de conversations téléphoniques dans lesquelles il l'interroge longuement sur sa sexualité, lui parlant notamment de masturbation et d'orgasme. 

Le professeur qui a été licencié en juillet, a reconnu "avoir franchi la ligne rouge" mais il a assuré que la jeune fille venait d'elle-même se confier à lui et lui avait déclaré son amour.  "J'ai jamais été amoureuse de lui, il a l'âge de mon grand-père !", s'est indignée la jeune fille.  

Le procureur, Julien Eyraud, qui n'a pas été suivi par le tribunal, avait estimé que le professeur n'avait pas commis "un délit puni de trois ans d'emprisonnement", et il avait demandé  18 mois de prison avec sursis.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu