Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Justice : Redoine Faïd jugé en appel à Saint-Omer et sous haute surveillance

-
Par , France Bleu Nord, France Bleu
Saint-Omer, France

Redoine Faïd doit être jugé en appel devant les Assises du Pas-de-Calais à partir de jeudi 27 février. Surnommé le "Roi de l'Evasion", l'accusé principal de ce procès hors norme a entamé une grève de la faim pour dénoncer ses conditions de détention.

Le palais de justice de St Omer sera sécurisé durant toute la durée du procès
Le palais de justice de St Omer sera sécurisé durant toute la durée du procès © Radio France - Claire Mesureur

Après deux évasions spectaculaires, la première à l'explosif la seconde par hélicoptère, Redoine Faïd a été transféré au centre de détention de Vendin-le-Viel près de Lens, l'un des plus sécurisés de France. Autant dire que le procès qui doit s'ouvrir à Saint-Omer devant les Assises du Pas-de-Calais est qualifié de "sensible" par la Chancellerie qui entend bien prendre toutes les mesures nécessaires afin d'éviter une nouvelle tentative.

Mais rien n'a filtré sur ces mesures, du moins pas dans le détail, et notamment sur les conditions de son transfert chaque jour entre sa cellule de Vendin-le-Vieil et le palais de justice de Saint-Omer où son procès est programmé sur deux semaines.

Tout juste sait-on qu'il s'agit d'un dispositif "sur mesure et assuré par des services spécialisés" précise Guillaume Thirard, le sous-préfet de Saint-Omer. 

En 2013 Redoine Faïd s'évadait de Sequedin à l'aide d'explosifs, en 2018 il se faisait la belle de Réau à bord d'un hélicoptère - Maxppp
En 2013 Redoine Faïd s'évadait de Sequedin à l'aide d'explosifs, en 2018 il se faisait la belle de Réau à bord d'un hélicoptère © Maxppp - Olivier Arandel

Condamné en 2017 à 18 ans de réclusion criminelle après le braquage d'un fourgon blindé près d'Arras, Redoine Faïd a toujours prétendu n'avoir pas participé à l'opération et il a fait appel de sa condamnation.

Si on excepte la personnalité des accusés, il s'agit d'un procès comme un autre...

Le palais de justice de Saint-Omer ne fermera pas ses portes pour autant. "Nous ne pouvons nous permettre de cesser toute activité durant deux semaines, explique Patrick Leleu le procureur de la République de Saint-Omer, on a déjà pris beaucoup de retard à cause de la grève des avocats". Pourtant il faudra montrer patte blanche pour entrer dans le palais du justice.

Un palais de justice qui a d'ailleurs fait l'objet de travaux. Une enveloppe de 250.000 euros lui a été allouée pour faire face aux dépenses de sécurisation et d'aménagements, "mais il s'agit de travaux qui de toute façon devaient être faits" précise Patrick Leleu.

Des installations provisoires seront installées et la salle des Assises a bénéficié de quelques travaux d'aménagement - Radio France
Des installations provisoires seront installées et la salle des Assises a bénéficié de quelques travaux d'aménagement © Radio France - Claire Mesureur

Quant aux abords du palais, ils seront également sécurisés. Deux rues seront interdites au stationnement et à la circulation ce qui contraindra les parents d'élèves de deux écoles installées dans le périmètre à prendre leurs dispositions pour récupérer leurs enfants à la fin de la journée. "Mais les habitants de Saint-Omer comprendront qu'il s'agit d'abord d'assurer la sécurité des acteurs du procès et des riverains" espère le sous préfet Guillaume Thirard.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu