Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Kamel Daoudi : le plus ancien assigné à résidence de France quitte Saint-Jean-d'Angély

-
Par , France Bleu La Rochelle

Kamel Daoudi, le plus ancien assigné à résidence de France, quitte Saint-Jean-d'Angély, en Charente-Maritime, plus de deux années après s'y être installé. Sur arrêté du ministère de l'intérieur, il rejoint Aurillac, dans le Cantal.

Kamel Daoudi quitte la ville de Saint-Jean-d'Angély.
Kamel Daoudi quitte la ville de Saint-Jean-d'Angély. © Radio France - Marie-Laurence Dalle

C'est le plus ancien assigné à résidence de France. Kamel Daoudi a quitté la ville de Saint-Jean D'Angely, en Charente-Maritime, après y avoir passé plus de deux ans. Sur arrêté du ministère de l'intérieur, il a rejoint ce samedi Aurillac, dans le Cantal. 

Assigné à résidence depuis onze ans

Après sept années passées derrière les barreaux à partir de 2001 pour des faits liés au terrorisme, il avait ensuite été déchu de sa nationalité française en 2002. Il est sorti de prison en avril 2008. Si la France voulait à ce moment l'expulser vers son pays d'origine - l'Algérie -, elle en avait été empêchée en 2009 par la Cour européenne des droits de l'homme (CEDH) sur motif que Kamel Daoudi risquait la torture s'il se rendait dans son pays. 

Comme il n'est pas expulsable, Kamel Daoudi est assigné à résidence depuis onze années. Sur cette période, il a dû changer de ville sept fois sur ordre du ministère de l'intérieur. Depuis plusieurs années, plusieurs ONG dénoncent cette assignation à résidence qui dure dans le temps, dont notamment Amnesty International

Kamel Daoudi, qui dénonce sa situation depuis plusieurs années : 

Kamel Daoudi, le plus ancien assigné à résidence de France.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu