Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Chiot Kinder abattu par un chasseur en Ardèche : quatre mois de prison avec sursis requis

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu Drôme Ardèche, France Bleu

Un jeune homme de 23 ans comparaît ce vendredi devant le tribunal correctionnel pour avoir tué Kinder, le chiot de son voisin à Saint-Agrève (Ardèche) en août 2019. Plusieurs associations de défense animale sont mobilisées. Quatre mois de prison avec sursis ont été requis à son encontre.

Kinder, un border collie de quatre mois
Kinder, un border collie de quatre mois - DR

L'histoire avait beaucoup ému à la fin de l'été 2019 : un jeune homme de 21 ans avait abattu de deux coups de fusil le chiot de son voisin à Saint-Agrève (Ardèche). A l'époque, le garçon avait expliqué aux enquêteurs que le chien aboyait trop fort et qu'il faisait fuir le gibier à quelques jours de l'ouverture de la chasse. Lors de son procès, le jeune chasseur a modifié sa version expliquant qu'il était en fait excédé par les chiens errants qui venaient de décimer le poulailler de ses parents. Le ministère public a requis quatre mois avec sursis, 18 mois d'interdiction de chasser, l'interdiction de détenir un animal pendant deux ans et 500 euros d'amende

Un rassemblement en cours devant le palais de justice

La mort de Kinder, border collie de quatre mois avait provoqué un tollé. Une pétition en ligne a recueilli 137 000 signatures pour réclamer justice. A l'occasion du procès, le parti animaliste, l'alliance anti-chasse et l'association Ardèche Drôme défense animale entre autre ont appelé à un rassemblement sur les marches du palais de justice de Privas. Une vingtaine de militants se sont installés devant le palais de justice vendredi matin. 

Actes de cruauté ? 

Les débats ont beaucoup porté sur les actes de cruauté au sens du code pénal. Y a-t-il eu actes de cruauté. Non explique la défense. Me Muller-Kapp a rappelé que le prévenu avait tiré à deux reprises sur le chien et que ça ne constituait pas au regard de la loi un acte de cruauté. De l'autre côté de la barre, les parties civiles estiment que le fait même d'avoir tiré sur le chien est un acte de cruauté. Le jugement a été mis en délibéré. ll sera rendu le 2 octobre. 

Des militants de la cause animale réunis devant le palais de justice de Privas
Des militants de la cause animale réunis devant le palais de justice de Privas © Radio France - Pierre-Jean Pluvy
Choix de la station

À venir dansDanssecondess