Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

L'abbé Michel, au Planquay dans l'Eure, renvoyé à l'état laïc par le Vatican

Le Planquay, France

Au Planquay, dans l'Eure, Francis Michel, celui qu'on surnommait le "curé des gilets jaunes" n'est plus homme d'église. Le Vatican a prononcé à son encontre une peine de renvoi de l'état clérical et Francis Michel n'a plus le droit de célébrer l'Eucharistie ou de prononcer des sacrements.

Francis Michel à son domicile du Planquay dans l'Eure en octobre 2019
Francis Michel à son domicile du Planquay dans l'Eure en octobre 2019 © Radio France - Laurent Philippot

La Congrégation romaine pour le Clergé a tranché et a prononcé le 6 avril dernier une peine de renvoi de l'état clérical avec dispenses de toutes les obligations découlant de l'ordination. "Cette décision, ultime et sans appel, ne peut faire l'objet d'aucun recours" explique dans un communiqué l'évêché d'Évreux qui précise que la décision a été notifiée à Francis Michel le 15 mai dernier.

La fin d'un bras de fer entre l'abbé et l'évêque d'Évreux ?

"Francis Michel a, depuis 10 ans, multiplié les infractions au regard tant du droit canonique que du droit étatique français, infractions pour lesquelles il a été sanctionné à plusieurs reprises par les juridictions compétentes" indique l'évêché d'Évreux. L'abbé Michel avait été définitivement condamné en octobre 2017 à 15.000 euros d'amende par la Cour de Cassation pour abus de confiance. Entre 2006 et 2008, il avait détourné l'argent de la quête de son ancienne paroisse de Thiberville. 

Suspendu a divinis depuis 2016, l'abbé Michel continuait malgré tout à célébrer des sacrements dans l'église de la commune du Planquay. Avec ce décret de la Congrégation "il  est exclu de l’exercice du ministère ordonné et, par conséquent, il ne peut plus célébrer l’Eucharistie, prononcer une homélie, administrer licitement les sacrements de l’Église catholique romaine ni enfin remplir aucune charge de direction dans le cadre pastoral ou avoir une responsabilité dans l’administration paroissiale" précise le diocèse. Pour autant, dans les colonnes de l'Éveil normand, "je porterai encore la soutane et je célébrerai l’eucharistie" réagit Francis Michel, pour qui le dossier ne semble pas clos. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu