Faits divers – Justice

L'accident de Gironde au centre des discussions des futurs conducteurs de car

Par Anne Tréguer, France Bleu Breizh Izel lundi 26 octobre 2015 à 18:12

Formation de conducteurs de cars à Quimper
Formation de conducteurs de cars à Quimper © Radio France - Anne Tréguer

Hommage national ce mardi aux 43 victimes de l'accident de car de Puisseguin en Gironde en présence du chef de l'Etat et de 5 ministres. Dans le centre de formation AFT-IFTIM de Quimper (Finistère), les formateurs débriefent l'accident de vendredi avec les futurs conducteurs de cars.

Au centre AFT-IFTIM de Quimper, des jeunes mais aussi des adultes sont en stage toute l'année pour suivre des formations aux transports et logistique. Actuellement ils sont 19 à suivre le permis transporteurs de voyageurs : 12 jeunes en CAP et 9 adulte en formation professionnelle. Les plus jeunes sont en formation pendant 10 mois et les adultes, pendant 3 mois. Au menu des cours théoriques sur la sécurité, la législation et la mécanique et bien sûr des cours de conduite. Les jeunes en CAP ont ainsi 75 heures de conduite sur le plateau de l'école mais surtout sur les routes du département. 

cours de conduite  - Radio France
cours de conduite © Radio France - Anne Tréguer

L'anticipation et la sécurité sont au coeur de la formation des futurs conducteurs de car. 

  L'anticipation est capitale. Anticiper sa route, les conditions météos, les obstacles éventuels, le gabarit de son véhicule long de 13 mètres en moyenne, pour Didier L'Helgouach, formateur à Quimper depuis 2010. La sécurité est omniprésente, poursuit Didier L'Helgouach. Les futurs conducteurs doivent acquérir des réflexes et il faut sans cesse les répéter. 

L'accident au centre de toutes les discussions 

Depuis vendredi dernier, l'accident dramatique de Puisseguin est dans toutes les têtes,  dans toutes les discussions lors des cours de conduite ou théoriques mais aussi lors des pauses café.  Les jeunes conducteurs se disent qu'ils pourraient être confrontés à ce type de situation et se demandent comment ils auraient réagi. Leurs formateurs les rassurent et insistent sur la sécurité en leur expliquant aussi que contre la fatalité on ne peut rien mais ils aimeraient pouvoir leur apporter des réponses plus précises pour qu'en cas de situation similaire ils puissent réagir au mieux. Comprendre aussi pourquoi les véhicules se sont embrasés aussi vite. Tous attendent avec impatience les conclusions de l'enquête pour mieux comprendre ce qui s'est passé sur cette route secondaire de Gironde. Selon les premiers éléments de l'enquête, la réglementation a été respectée par les 2 chauffeurs. 

formation permis transport en commun  - Radio France
formation permis transport en commun © Radio France - Anne Tréguer