Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Les rues de Strasbourg sillonnées par la police

DIRECT - Fusillade à Strasbourg : au moins deux morts, le tireur en fuite identifié

Faits divers – Justice

L'affaire de la Tour Odéon, construite à Monaco, devant la justice

lundi 28 novembre 2016 à 6:00 Par David Di Giacomo, France Bleu Azur et France Bleu

Onze prévenus comparaissent à partir de ce lundi matin devant le tribunal correctionnel de Marseille. Ils sont jugés pour corruption, fraude et blanchiment. Au cœur de ce dossier, la Tour Odéon, un gratte-ciel de 49 étages de la Principauté de Monaco.

.
. © Maxppp - .

Baptisée opération "Mains propres", cette affaire de corruption présumée débute en 2009 par un vaste coup de filet de la Police Judiciaire de Nice. Le maire de Beausoleil Gérard Spinelli se retrouve en garde à vue. Tout comme trois proches de René Vestri, alors sénateur-maire de Saint-Jean-Cap-Ferrat. Lui aussi sera mis en examen dans ce dossier, mais il meurt en 2013. Avant de pouvoir s'expliquer. Gérard Spinelli, toujours maire de Beausoleil, a fait deux mois et demi de détention provisoire entre novembre 2009 et février 2010.

L'entrepreneur italo-monégasque Lino Alberti reconnaît devant les enquêteurs avoir donné 65 000 euros en liquide à Gérard Spinelli. Pour que le maire de Beausoleil ne s'oppose pas la construction de la tour Odéon, voisine de sa commune. Derrière ces pots-de-vins présumés, il y aurait Claudio et Paolo Marzocco, les promoteurs du gratte-ciel. Les deux frères italiens sont soupçonnés d'avoir promis une commission de deux millions d'euros à l'entrepreneur Lino Alberti, pour qu'il s'assure que l'immense chantier de cette tour se déroule sans accroc. Les Marzocco évoquent une rétribution normale, mais le juge d'instruction, lui, y voit un pacte de corruption. Voilà pourquoi ils sont renvoyés pour corruption active dans cette affaire. Trois ténors les défendent, dont le pénaliste Eric Dupond-Moretti.

Aujourd'hui, la tour Odéon et ses 49 étages domine Monaco. Elle abrite un appartement présenté comme le plus cher au monde : 33.00 mètres carrés sur 5 niveaux estimés à 300 millions d'euros.

Cette vaste affaire de corruption présumée avait débuté en 2007 par un signalement d'un officier de liaison italien à la police française. Giovanni Tagliamento, présenté comme un représentant de la Camorra sur la Côte d'Azur, blanchirait de l'argent dans des opérations immobilières. La PJ de Nice enquête pendant deux ans. Giovanni Tagliamento sera placé lui aussi en garde à vue, mais aucun charge ne sera retenue à son encontre et il ressortira libre. Il n'a jamais été mis en examen dans ce dossier.