Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

L'affaire des maltraitances d'enfants au Sapin de Jarsy devant la justice vendredi à Chambéry

jeudi 1 novembre 2018 à 16:53 Par Nicolas Peronnet, France Bleu Pays de Savoie et France Bleu

L'affaire du "Sapin de Jarsy" est examinée vendredi au tribunal de Chambéry. Quatre personnes sont jugées en correctionnelle pour des violences commises entre 2012 et 2015 sur de jeunes pensionnaires de ce centre d'accueil pour enfants en difficulté.

Le palais de justice de Chambéry
Le palais de justice de Chambéry © Maxppp - Vincent Isore

L'affaire des maltraitances d'enfants au "Sapin de Jarsy" sera jugée vendredi au tribunal de grande instance de Chambéry. Quatre personnes âgées de 30 à 69 ans comparaissent en correctionnelle pour des violences commises sur de jeunes pensionnaires de ce centre d'accueil pour enfants en difficulté, en plein cœur du massif des Bauges, entre 2012 et 2015. 

Parmi elles la directrice et le président de l'association aujourd'hui fermée, au sein de laquelle étaient placés à l'époque des jeunes venus de l'aide sociale, pour beaucoup originaires de région parisienne. Ils sont tous les deux également poursuivis pour mise en danger d'autrui, soumission à des conditions d’hébergement indignes, et exercice illégal de la profession d'infirmier.

Un courrier anonyme 

C'est une lettre anonyme envoyée par l'un des employés qui a alerté les autorités. Dans son arrêté de fermeture définitive prononcé en août 2015 après un contrôle, la préfecture de Savoie évoque un endroit insalubre. Il est également mis en avant "l'absence de stockage sécurisé des médicaments". Anxiolytiques, neuroleptiques, antipsychotiques étaient à portée de main ou distribués de manière "totalement désinvolte", sans respect des dosages, à ces enfants qui pour la plupart présentaient un profil médical et psychologique lourd. 

Selon une source proche du dossier, l'enquête a aussi mis à jour des insultes et maltraitances physiques, gifles, coups de pied, et des humiliations à répétition. Il aurait été demandé par exemple à un enfant de faire le chien et d'aboyer, attaché une corde au cou. La fédération des comités Alexis Danan pour la protection de l'enfance s'est constituée partie civile. 

Un volet escroquerie déjà jugé

La directrice et le président du "Sapin de Jarsy" ont déjà comparu devant la justice. Condamnés en 2017 pour avoir détourné à des fins personnelles des fonds publics venant du conseil départemental, ils ont fait appel. Le volet escroquerie de cette affaire sera rejugé en janvier prochain.