Faits divers – Justice

L’affaire Fabrice Fiorèse a débuté devant les Assises de la Savoie

Par Anne Chovet et Maxime Fayolle, France Bleu Pays de Savoie, France Bleu Provence et France Bleu Saint-Étienne Loire lundi 11 janvier 2016 à 11:30

Fabrice Fiorèse
Fabrice Fiorèse © Maxppp

Le procès de cinq hommes a débuté ce lundi devant les assises de la Savoie à Chambéry. Ils sont poursuivis pour l’enlèvement raté de l'ancien joueur professionnel de football, Fabrice Fiorèse.

Cinq hommes soupçonnés d’avoir tenté de séquestrer et d’enlever Fabrice Fiorèse, ancien joueur de l’OM et du PSG, sont jugés à partir de ce lundi après midi par la cour d’assises de la Savoie. Les faits se sont déroulés en septembre 2012 au domicile de Fabrice Fiorèse à Salins-les-Thermes, près de Moutiers. Les ravisseurs pensaient récupérer 500 000 euros en liquide, ils auraient été renseignés par un ami et ex-coéquipier de la victime, l'ancien joueur de l'Olympique Lyonnais, Ghislain Anselmini.

« J’ai pensé mourir », Fabrice Fiorèse

Ce jour de septembre, trois hommes cagoulés agressent Fabrice Fiorèse devant chez lui alors qu'il rentre de Genève où il vient de faire une transaction immobilière. Les malfrats pensent qu'il détient une enveloppe d'argent liquide, peut-être, croient-ils, 500 000 euros. Mais le contenu de l'enveloppe est en fait bien inférieur : 50 000€.

L’agression est violente : coups, menaces, couteau sous la gorge. Le footballeur est contraint de monter à l'arrière de son propre 4X4. Le commando démarre, suivi par des complices dans une autre voiture. L'ancien footballeur profite d'un rond point pour donner un coup de pied dans la vitre arrière et arrive à s’échapper. 

Le fusil qui a braqué Fabrice Fiorèse - Radio France
Le fusil qui a braqué Fabrice Fiorèse © Radio France - Maxime Fayolle

Fabrice Fiorèse restera très marqué par cette agression. Il n'a d'ailleurs pas souhaité se rendre à l'ouverture de son procès : "Il est très marqué. Moins il voit ses agresseurs, mieux c'est pour lui," estime son avocat Me Michel Jugnet

L'avocat de Fabrice Fiorèse, Me Jugnet

Les agresseurs, eux, paniquent. Ils accidentent les deux voitures, sont incapables de les incendier et stoppent un conducteur pour s'enfuir. Ils laissent derrière eux des empreintes ADN, des indices, des images de vidéo surveillance devant des commerces qui permettent aux enquêteurs de remonter jusqu'à eux.

Ghislain Anselmini, commanditaire du rapt ?

Au cours des écoutes téléphoniques on découvre alors que c'est un ancien footballeur pro de Lyon, Ghislain Anselmini, qui les aurait renseignés, sans savoir que les malfaiteurs allaient frapper Fabrice Fiorèse et le menacer. Ghislain Anselmini est un ami de vingt ans de Fabrice Fiorèse. Ils étaient co-équipiers à l’OL à la fin des années 90. Ils sont même restés en contact après le monde professionnel. Ils ont dirigé un club ensemble, à Marcy l'Etoile, en banlieue lyonnaise. Mais la gestion tourne mal, surtout pour Ghislain Anselmini, condamné pour malversation financière en 2012. Une condamnation dont il tient Fabrice Fiorèse pour responsable. A-t-il voulu se venger avec ce vol ? Son avocat, Me Jean-François Barre exclue cette thèse.

L'avocat de Ghislain Anselmini, Me Barre

Les cinq hommes sont poursuivis pour participation à une association de malfaiteurs. Ce procès devrait durer jusqu’au mardi 19 janvier devant les assises de la Savoie.

Le dossier de l'affaire Fiorèse - Radio France
Le dossier de l'affaire Fiorèse © Radio France - Maxime Fayolle