Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

L'affaire Rémi Fraisse a marqué "le début des violences policières", selon l'avocat de la famille

-
Par , France Bleu Occitanie, France Bleu

Au lendemain d'une manifestation contre les violences policières et raciales à Toulouse, l'avocat de la famille de Rémi Fraisse a pris la parole sur France Bleu Occitanie. Pour Me Alimi, le drame du barrage de Sivens (Tarn) a marqué le début des violences policières dans l'histoire contemporaine.

Me Arié Alimi, avocat de la famille de Rémi Fraisse
Me Arié Alimi, avocat de la famille de Rémi Fraisse © Maxppp - Thomas Padilla

Les affaires Georges Floyd, Adama Traoré et Rémi Fraisse dans le Tarn sont-elles comparables ? "On a des similitudes extrêmement importantes", répond Maître Arié Alimi avocat de la famille de Rémi Fraisse mort sur le barrage de Sivens en 2014. Le jeune militant écologiste avait été touché par une grenade offensive des gendarmes.

Pour celui qui est également membre du bureau national de la LDH (Ligue des droits de l'homme), l'affaire Rémi Fraisse "a été le début d'une histoire contemporaine des violences policières".

"C'est une forme de reconnaissance par Christophe Castaner" — Me Arié Alimi

Pour calmer le jeu, et après la manifestation parisienne réunissant 20.000 personnes, le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner a promis  une sanction pour chaque faute ou mot raciste qui émanerait de la police. "C'est une forme de reconnaissance par Christophe Castaner dans son langage", réagit Me Alimi qui poursuit : "Il y avait une forme d'impunité à l'égard des fautes graves des violences policières, à l'égard du racisme et on l'a vu récemment". Il y un an, la Cour de cassation a rejeté le pourvoi de la famille Fraisse.

RÉÉCOUTEZ - Me Arié Alimi, avocat de la famille de Rémi Fraisse

Aux Etats-Unis, Georges Floyd est mort lors de son placage au sol par un policier blanc. Le placage ventral, autorisé en France pour menotter les suspects, doit être remis en cause une bonne fois pour toute selon Me Alimi. "Le ministre de l'Intérieur n'a pas souhaité retenir cette solution qui pourrait éviter des morts à l'avenir", regrette l'avocat.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu