Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

L'agresseur d'une directrice d'école interpellé à Pont-à-Mousson

mardi 3 juillet 2018 à 15:40 Par Angeline Demuynck, France Bleu Sud Lorraine et France Bleu

Un homme de 41 ans a été placé en garde à vue ce mardi matin à Pont-à-Mousson. Il est soupçonné d'avoir agressé la directrice de l'école de Procheville la semaine dernière avant de prendre la fuite.

Sur cette affaire, les policiers de Pont-à-Mousson ont travaillé en collaboration avec la Brigade de sûreté urbaine
Sur cette affaire, les policiers de Pont-à-Mousson ont travaillé en collaboration avec la Brigade de sûreté urbaine © Maxppp - Olivier Boitet

Pont-à-Mousson, France

C'est un rappel à l'ordre de la directrice qui a mis le feu aux poudres, raconte le commandant Thill de la police de Pont-à-Mousson. 

Une remarque banale en soi : la responsable de l'école de Procheville estimait que l'employé chargé d'emmener les élèves à la cantine, roulait un peu trop vite en voiture, dans la cour. Quand elle lui fait la réflexion pour la troisième fois vendredi 29 juin, il s'énerve et lui crache au visage. La directrice répond par une gifle. L'homme perd alors son sang-froid et la frappe en pleine face. Sa victime tombe à terre. Malgré l'intervention des instituteurs, il lui décoche plusieurs coups de pied, au sol, avant de prendre la fuite

Se sachant recherché, le quadragénaire ne regagne pas son domicile de Malzéville. Mais les policiers du commissariat de Pont-à-Mousson sont sur ses traces et finissent par le localiser dans une rue du centre-ville, vers 5h20 ce mardi matin. 

L'homme avait obtenu ce poste à l'école grâce à une association de réinsertion sociale. Il était déjà connu des services de police, pour des menaces, là aussi en milieu scolaire. Placé en garde à vue, il doit être jugé ce mercredi en comparution immédiate à Nancy.