Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

L'agresseur du maire délégué de Portbail devra répondre de ses actes devant la justice

-
Par , France Bleu Cotentin
Portbail

Le procureur de la République de Cherbourg a requalifié les faits dans l'affaire de l'agression de Francis D'Hulst, le maire délégué de Portbail le 6 août dernier. L'affaire sera jugée par le tribunal correctionnel de Cherbourg.

Francis D'Hulst soulagé d'apprendre que son agresseur présumé sera jugé
Francis D'Hulst soulagé d'apprendre que son agresseur présumé sera jugé © Maxppp - Daniel Frigout

Le maire délégué avait reçu plusieurs coups dans le dos et au niveau de la nuque le 6 août dernier. Ces coups qui avaient été portés par un jeune homme, alors qu'il était venu lui rappeler l'interdiction de son campement sauvage sur la commune.  

La plainte de Francis D'Hulst avait été classée sans suite et l'agresseur n'avait écopé que d'un rappel à la loi.  

Finalement, le procureur de la République de Cherbourg a réétudié le dossier et annoncé hier qu'il y aurait une suite judiciaire. 

L'agresseur présumé sera convoqué au tribunal correctionnel pour outrage et violence.  

C'est un soulagement pour moi mais aussi pour tous les élus qui ont eu la mauvaise aventure de se faire agresser, estime Francis D'Hulst   

"Une peine sera prononcée et peut-être que cela évitera à d'autres de subir le même sort", commente l'élu de 70 ans. "Je ne sais ce que sera la peine, mais il faut qu'elle suffisante pour pouvoir de réfléchir avant de taper. J'ai eu beaucoup de chances que ce ne soit pas trop grave, ajoute le maire délégué et que par rapport à d'autres je m'en sorte plutôt bien. "

Francis D'Hulst estime que la médiatisation de son agression et les nombreux soutiens qu'il a reçu, ont certainement influencé la décision. Le sénateur LR de la Manche Philippe Bas avait d'ailleurs interpellé le Premier ministre face aux violences en série contre les maires.

L'affaire devrait être jugée le 1er décembre prochain au tribunal correctionnel de Cherbourg.

La réaction de Francis D'Hulst à l'annonce d'un procès dans l'agression dont il a été victime en août dernier

Choix de la station

À venir dansDanssecondess