Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

VIDÉO - L'aire d'accueil des gens du voyage fermée pour une durée indéterminée après avoir été vandalisée

-
Par , France Bleu Hérault

Une plainte contre X vient d'être déposée après la dégradation de l'aire d'accueil des gens du voyage à Béziers. Les dégâts s’élèvent à 100.000 euros à minima. Robert Ménard n'a pas l'intention de réaliser des travaux tant que l'État ne prendra pas ses responsabilités en traquant les coupables.

Aire d'accueil des gens du voyage de Béziers
Aire d'accueil des gens du voyage de Béziers © Radio France - Stéfane Pocher

Les photos parlent d'elles-mêmes. Il suffit de visiter l'aire d'accueil de Béziers pour se rendre compte que le site n'est plus en mesure d'accueillir des véhicules. Cette aire d'accueil, située route de Bédarieux  en face de la zone Mercorent, a été totalement vandalisée en fin d'année 2020.

L'accueil, à l'entrée, a été dévasté. Les sanitaires ont été pillés. La totalité du grillage sécurisant l'espace a été dérobé. Il ne reste plus que les poteaux métalliques et de rares étendoirs. Les tableaux électriques ont été arrachés dans les locaux techniques de la vingtaine de sanitaires. Les cumulus ont été dérobés. D'importants détritus ont par ailleurs été retrouvés sur place. Depuis, un nettoyage partiel a été réalisé par les agents de l'agglomération de Béziers.

Les dégâts s'élèvent a minima à 100.000 euros pour une réfection simple. L'investissement pourrait atteindre les 300.000 euros (estimation haute) d’après l'agglomération de Béziers. En attendant une éventuelle réfection, des blocs de béton ont été installés à l'entrée du site, pour empêcher tout véhicule de s'y installer. Les portes métalliques des locaux techniques ont été soudées.

Six plaintes déposées en 2020 pour vandalisme et agression

Ces dégradations n'ont pas été réalisées en décembre dernier, mais au fil de ces derniers mois. Six plaintes ont été déposées l'an passé précise Richard Arnould, le responsable de l'Hacienda. 

"Voilà des mois que nous constatons les dégradations. Des plaintes ont été déposées pour tentatives d'intimidations du personnel, vol de fluides, destruction du local d'accueil, vol de numéraire et coup de feu tiré sur l'aire d'accueil."

Cette société privée gère depuis 2014 le site de Mercorent (et l'aire de grand passage de Sérignan) pour le compte de l'agglomération de Béziers. Ce marché a été renouvelé en 2018 pour une durée de quatre ans.

"Les dégradations de cette ampleur sont exceptionnelles. Heureusement. Ce qui se passe à Béziers est rare. Nous gérons plus de 250 sites en France."

L'accueil totalement dévasté /  Béziers
L'accueil totalement dévasté / Béziers © Radio France - Stéfane Pocher

''Les dégradations de cette ampleur sont exceptionnelles'' dixit Richard Arnould

Des douches transformées en poulailler

La gestion du site est la compétence de l'agglomération depuis 2013. Cet espace, qui peut accueillir une quarantaine de véhicules, avait déjà été rénové. Chaque emplacement comprend un espace de stationnement, un WC, une douche avec eau chaude, un auvent sous lequel sont positionnés quarte prises électriques, un lavabo ainsi qu’un branchement pour une machine à laver et une prise d’eau.

Le site est ouvert à l'année, avec une fermeture partielle l'été. Le stationnement maximal est de 16 semaines par an et par ménage. À partir de 56 jours d'occupation, les usagers doivent quitter l’aire pour une période minimale de six semaines précise l'agglomération.

Le personnel agressé, fait valoir son droit de retrait, se sentant en insécurité

Robert Ménard, le président de l'agglomération de Béziers, n'a pas l'intention aujourd'hui de rénover l'espace "tant que l'État ne fera pas le nécessaire pour sécuriser cette aire d'accueil et tant que les coupables n'auront pas été entendus" ajoute l'élu. Le sous-préfet de Béziers, que nous avons sollicité, n'a pas donné suite.  

"Je ne suis pas prêt de l'ouvrir." (Robert Ménard)

''Ce vandalisme est insupportable. Il y en a assez''.

"Je ne vois pas pourquoi on devrait rénover une fois de plus les lieux et investir 300.000 euros pour faire plaisir aux mêmes gens qui se comportent comme des sagouins, comme des voyous. C'est inacceptable."

Les sanitaires dépouillés sur l'aire d'accueil des gens du voyage de Béziers
Les sanitaires dépouillés sur l'aire d'accueil des gens du voyage de Béziers © Radio France - Stéfane Pocher

"J'attends que l'État en assure le gardiennage, la sécurité, qu'il me débarrasse de ces familles que tout le monde connaît. Tout le monde sait qui est responsable. Ces familles ne viennent pas du bout du monde. Ce sont des familles des villages voisins."

Pour Robert Ménard, les coupables sont identifiés : "C'est déplorable d'avoir saccagé un espace comme celui-là. On ne peut rien leur dire parce que ce sont des gens du voyage ? Ces gens-là sont à l'abri des lois et ne doivent pas rendre des comptes ? Mais qu'elle est donc cette société où on accepte que des gens se comportent ainsi ? Si vous essayez de casser un truc dans la rue, vous allez voir si la police ne va pas vous mettre une amende."

"Ils sont dans un sentiment complet d'impunité, et comme personne ne va leur chercher des noises et que tout le monde a peur de leur réaction, nous avons décidé de fermer l'espace. Maintenant, qu'ils se démerdent."

Les cumulus et tableaux électriques ont été dérobés dans les locaux techniques des sanitaires de  l'aire d'accueil des gens du voyage de Béziers
Les cumulus et tableaux électriques ont été dérobés dans les locaux techniques des sanitaires de l'aire d'accueil des gens du voyage de Béziers © Radio France - Stéfane Pocher

"C'était un taudis. Je l'ai fait nettoyer, car cela dépassait l'inimaginable."

"C'est encore le contribuable qui va payer" déplore  Robert Ménard. "Je n'en ai rien à faire qu'il manque des places pour les accueillir. Vous croyez que vous allez me donner mauvaise conscience ?  Vous croyez que je vais me soucier de gens qui se comportent ainsi ?

Cette aire d'accueil était occupée depuis des mois par des familles malheureusement connues pour ne pas payer. Il a fallu faire appel au tribunal administratif de Montpellier qui a ordonné une expulsion en décembre dernier. Ils sont partis à la suite de cette décision de justice."

"Ce n'est pas moi l'autorité dans ce domaine-là."

"Il y a des gens qui sont chargés de faire respecter la loi. On me le rappelle assez en me disant que la police municipale, c'est une police qui aide la police nationale."

"Les grands choix, les problèmes de vraie sécurité, c'est la police nationale. Alors vous allez poser vos questions à Monsieur le sous-préfet et vous lui demandez ce qu'il compte faire."

Les grillages ont été arrachés tout autour de l'aire d'accueil des gens du voyage de Béziers
Les grillages ont été arrachés tout autour de l'aire d'accueil des gens du voyage de Béziers © Radio France - Stéfane Pocher
Des blocs en béton bloquent l'accés à l'aire d'accueil de gens du voyage de Béziers
Des blocs en béton bloquent l'accés à l'aire d'accueil de gens du voyage de Béziers © Radio France - Stéfane Pocher
Affichage de l'arrêté pris par le président de l'agglomération de Béziers
Affichage de l'arrêté pris par le président de l'agglomération de Béziers © Radio France - Stéfane Pocher
Choix de la station

À venir dansDanssecondess