Faits divers – Justice

L'alcool et la vitesse en cause dans l'accident mortel de Lothey

Par Frédérick Colas, France Bleu Breizh Izel vendredi 16 décembre 2016 à 20:02

Le conducteur du camping car à l'origine de l'accident avait 1.75g d'alcool dans le sang
Le conducteur du camping car à l'origine de l'accident avait 1.75g d'alcool dans le sang © Radio France - Nolwenn Quioc

Les analyses toxicologiques l'ont révélé post-mortem. Le conducteur du camping car à l'origine de l’accident qui a fait 3 morts sur la nationale 165 à Lothey jeudi 8 décembre avait 1g75 d'alcool dans le sang.Il roulait à 130 km/h selon les témoins.

L'accident avait fait trois morts. Une mère et sa fille adolescente tuées sur le coup, tout comme le conducteur du camping car qui les avait percutées de plein fouet après avoir franchi la glissière de sécurité. Un drame atroce dont la nationale 165 porte encore les stigmates une semaine plus tard à la hauteur de la commune de Lothey. Accident incompréhensible sur le moment, que l’enquête menée par la brigade de gendarmerie de Chateaulin élucide peu à peu. Grâce aux témoins qui ont noté que "le conducteur du Camping-Car roulait vite, trop vite, entre 120 et 130Km/h en faisant des appels de phares" précise Thierry Lescouarc'h le Procureur de la République de Quimper qui ajoute "les analyses toxicologiques ont révélé qu'il avait 1 gramme 75 d'alcool par litre le sang ce qui correspond a 8 à 9 doses d'alcool".

"Le conducteur n'avait aucun antécédent de conduite sous l'empire d'un état alcoolique, 12 points sur son permis, c'est monsieur tout le monde qui cette fois a bu beaucoup beaucoup trop et a perdu le contrôle de son véhicule". Thierry Lescouarc'h Procureur de la République de Quimper

La reconstitution n'est pas encore exacte et un expert accidentologue a été désigné "pour établir la chronologie précise des causes et circonstances" du drame. Mais déjà on sait que le camping car a heurté la glissière de sécurité par l'arrière dans une descente à la sortie d'un virage, a franchi le terre plein central, est allé taper un camion, puis est parti en toupie pour percuter de plein fouet la Peugeot 5008. A l'intérieur, les deux passagères avant, une mère de 40 ans et sa fille de 14 ans bien connues à Plabennec, sont tuées sur le coup. Les deux autres filles plus jeunes, assises à l'arrière, seront sauvé du véhicule en feu par le chauffeur routier.

"Le chauffeur du camion a eu un courage exceptionnel. Bien que blessé, il est allé sauver une première conductrice qui était coincée dans un autre véhicule touché. Et il a extrait les deux fillettes à l'arrière de la 5008 qui était déjà en feu " Thierry Lescouarc'h Procureur de la République de Quimper

L’enquête devra maintenant déterminer le parcours du conducteur du camping car avant l'accident. Ce jeune retraité de la région brestoise avait 65 ans. Il a été inhumé ce vendredi. Les deux fillettes se rétablissent doucement de leurs blessures physiques.