Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

L'ancien convoyeur de fonds Toni Musulin est sorti de prison

mercredi 2 octobre 2013 à 17:54 Par Pierrick de Morel, France Bleu

L'ex-employé d'une compagnie de transport de fonds, condamné en 2010 à cinq ans de prison pour avoir volé 11,6 millions d'euros qu'il transportait dans son fourgon, est sorti de prison ce week-end. Si la police a mis la main sur une partie de son butin, 2,5 millions d'euros n'ont jamais été retrouvés.

L'ancien convoyeur de fonds avait dérobé 11,6 millions d'euros en décembre 2009.
L'ancien convoyeur de fonds avait dérobé 11,6 millions d'euros en décembre 2009. © Maxppp

Toni Musulin a purgé sa peine, et sa mise en liberté va faire renaître la question qui doit hanter beaucoup de personnes depuis sa condamnation, en mai 2010 : l'homme va-t-il tenter de récupérer les 2,5 millions d'euros, soit la part de son butin que la police n'a jamais retrouvé ?

Vol de 11,6 millions d'euros

Rappel des faits : le 5 novembre 2009, le convoyeur de fonds, employé depuis 10 ans par le transporteur Loomis, disparaît avec son fourgon et les 11,6 millions d'euros qu'ils contiennent. La police retrouve le véhicule à la mi-journée, vide, puis finit deux jours par mettre la main sur 9,1 millions d'euros caché dans un garagé que le convoyeur lyonnais a loué sous un faux nom.

Après onze jours de cavale, Toni Musulin a fini par se rendre à la police de Monaco. En mai 2010, il a été condamné à trois ans de prison, une peine alourdie en appel à cinq ans le 2 novembre 2010. Le 13 juin 2012, la Cour de cassation avait rejeté tous ses pourvois, rendant sa condamnation définitive.

2,5 millions d'euros toujours dans la nature ?

Durant toute la durée de la procédure, jamais l'homme ne dira où sont passés les millions manquants. Une histoire rocambolesque qui avait inspiré le cinéma, avec le film "11.6" et François Cluzet dans le rôle du convoyeur.

Finalement, celui qui a été détenu à la prison de Lyon-Corbas puis à la Santé depuis la mi-mars a été libéré ce week-end, d'après une information de RTL. "Il est sorti dimanche de la prison de la Santé, où il avait été transféré ", a précisé mercredi une source judiciaire, soulignant que l'homme était "en fin de peine ".

Reste à savoir si il aura l'audace d'aller chercher la part de son butin qui n'a jamais été retrouvée.