Faits divers – Justice

L’ancien directeur adjoint de cabinet du maire de Belfort condamné

Par Sébastien Germain et Nicolas Wilhelm, France Bleu Belfort-Montbéliard vendredi 16 octobre 2015 à 15:34

Bachir Bouhmadou au conseil de quartier Résidences La Douce en novembre 2014.
Bachir Bouhmadou au conseil de quartier Résidences La Douce en novembre 2014. - Thomas Bresson – Creative Commons

Bachir Bouhmadou a été condamné par le Tribunal correctionnel de Belfort. Le délibéré a été rendu ce vendredi matin

Bachir Bouhmadou, ex-directeur adjoint de cabinet du maire de Belfort Damien Meslot avait été contrôlé positif aux stupéfiants au volant de sa voiture en août 2014. L'affaire avait été renvoyée plusieurs fois. Il a donc finalement été condamné à 1 000 euros d’amende et 5 mois de suspension de permis

Les arguments de la défense n’ont pas convaincu

Maître Jean-Charles Darey a demandé la relaxe de son client après avoir contesté la validité de la procédure. Pour l’avocat de Bachir Bouhmadou le premier laboratoire n'avait pas le matériel requis pour analyser le prélèvement de sang au moment des faits et toujours selon l'avocat, la quantité prélevée n'était pas suffisante pour tirer des conclusions.

« Totalement surpris par cette décision »

Pour ces raisons Jean-Charles Darey ne comprend pas la condamnation du tribunal : « Je ne m’explique pas cette décision, je suis décontenancé, j’avoue que les requêtes que j’avais exprimées au tribunal me paraissait totalement fondées et je pensais que nous allions l’emporter. Je vais conseiller à mon client de faire appel »

Jean-Charles Darey

Un procès qui n’est peut-être pas terminé

Si Bachir Bouhmadou fait appel comme lui conseille son avocat il va falloir attendre plusieurs mois pour que l’affaire soit examinée, probablement pas avant 6 à 7 mois. Un procès qui sera alors traité par la cour d'appel de Besançon.