Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

L'ancien directeur du musée Airborne de Sainte-Mère-Eglise innocenté

vendredi 17 juin 2016 à 17:25 Par Katia Lautrou, France Bleu Cotentin

Patrick Bunel, l'ancien directeur du musée Airborne de Sainte-Mère-Eglise de 2006 à 2011 a totalement été blanchi par la cour d'appel de Caen. Il était poursuivi pour fausses factures.

Le musée Airborne de Ste-Mère-Eglise.
Le musée Airborne de Ste-Mère-Eglise. © Maxppp - Jean-Yves Desfoux

Sainte-Mère-Église, France

C'est la fin d'une histoire judiciaire qui a défrayé la chronique ces dernières années. Après 2 ans d'enquête, 150 personnes entendues et deux procès...La justice n'a finalement rien retenu contre Patrick Bunel. L'ancien directeur du musée Airborne de Sainte-Mère-Eglise avait déjà été relaxé en première instance à Cherbourg en 2014 pour des faits d'escroquerie et de détournement de dizaines de pièces de collection. Mais le tribunal l'avait condamné à 4 000 euros d'amende pour des fausses facture en 2008 alors qu'il était directeur du musée. Patrick Bunel avait fait appel. La décision est tombée en début de semaine. Toutes les accusations sont donc levées à l'encontre de l'ancien directeur du musée Airborne " ça me rétabli dans mon honneur, j'ai attendu patiemment la décision de la justice et donc je suis lavé de toutes ces accusations. C'était important pour moi".

Reste une procédure aux prud'hommes

C'est l'ancien maire de Sainte-Mère-Eglise Marc Lefèvre qui avait porté plainte. Il était injoignable ce vendredi et n'a fait aucun commentaires cette semaine. Patrick Bunel à l'époque des procès s'était qualifié de fusible, victime collatérale d'une lutte politique entre Marc Lefèvre justement , alors nouveau président du musée, et Jean d'Aigneaux, son prédécesseur et dont Patrick Bunel était un proche.

Reste la procédure aux Prud'hommes toujours en cours entre Patrick Bunel et le musée Airborne.