Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

L'ancien joueur du Stade de Reims Antoine Conte condamné à un an de prison ferme

-
Par , France Bleu Champagne-Ardenne

L'ancien joueur du Stade de Reims Antoine Conte a été condamné ce mardi 26 janvier à 3 ans d'emprisonnement dont un an de prison ferme pour violence avec arme. Il avait frappé un jeune homme de 19 ans à Reims en décembre 2016, avec un batte de baseball.

Antoine Conte présent à l'audience ce mardi 26 janvier à Reims.
Antoine Conte présent à l'audience ce mardi 26 janvier à Reims. © Radio France - Sophie Constanzer

C'est sur le terrain judiciaire qu'Antoine Conte a fait son retour à Reims ce mardi 26 janvier, pour être jugé après l'agression du 8 décembre 2016 qui avait précipité son départ de la région. L'ancien joueur du Stade de Reims qui évolue aujourd'hui en Israël, a été condamné trois ans d'emprisonnement dont un an ferme pour violence aggravée par le tribunal correctionnel de Reims. 

Le 8 décembre 2016, l'ancien joueur du Stade de Reims avait frappé un jeune lycéen qui avait voulu s'interposer lors d'une dispute entre Antoine Conte et sa compagne devant son domicile à Reims. 

Un an ferme et deux ans avec sursis

La victime Liam, 19 ans au moment des faits, avait entendu les pleurs et les cris d'une femme, la compagne d'Antoine Conte, alors qu'il était dans la rue avec des amis. Ce jour là, il est loin d'imaginer qu'il est devant le domicile d'un joueur de foot professionnel. Antoine Conte, menaçant, lui demande de s'éloigner, et revient une batte de baseball à la main. Liam reçoit deux coups violents à la tête et au bras, un pronostic vital engagé et 21 jours d'ITT. 

Je ne me suis pas déchaîné – Antoine Conte 

Pressé de questions sur les raisons de son "coup de sang", Antoine Conte, les mains croisés devant lui et la voix étouffée en partie par le masque, a du mal à répondre : "j’ai reconnu, c’était une erreur". Ou il répond de façon lapidaire. Comment vous qualifiez vos actes ? «... (long silence) ». La victime a été menaçante ? « non ». Elle vous a agressé ? « non ». Pourquoi ce déchaînement de violence ? « je ne me suis pas déchaîné ». Antoine Conte nie également de quelconques violences envers sa compagne de l'époque. 

L'abscence de regrets de la part du footballeur depuis quatre ans, c'est ce que regrette la victime Liam qui garde des séquelles de l'agression. D’un ton calme et clair il raconte : "aujourd’hui je n'ai plus la même dextérité à la main gauche au niveau des doigts, je peux plus faire de piano comme avant, lui il a pu continuer la pratique du football, il n'a pas été puni réellement...". Sur son intervention ce jour là il se justifie : « on entendait des cris, c’était un appel de détresse, je devais intervenir… ». Il y a eu un échange de paroles avec Antoine Conte ? « Non, aucun échange, il y a eu des insultes… », répond encore Liam. 

Au centre, Liam la victime qui a reçu les coups de batte de baseball.
Au centre, Liam la victime qui a reçu les coups de batte de baseball. © Radio France - Sophie Constanzer

Le procureur de la république avait requis 2 ans de prison ferme

A l'audience, le procureur de la République ne mâche pas ses mots : "il y a quelque chose de gratuit dans cette agression qui fait froid dans le dos". "C'est un acte odieux et lâche, ce n’est pas une affaire footballistique, mais il y a un sentiment de surpuissance... C’est un acte volontairement destructeur, et non le pétage de plomb n’est pas une excuse", explique le procureur de la République qui avait requis deux ans de prison ferme.  

"La lâcheté c’est de partir sans appeler les secours, et partir ensuite tranquillement à la banque pour faire des opérations financières…", note encore le procureur de la République. Ce sont les amis de Liam qui avaient appelé les secours en effet et Antoine Conte avait été entendu par la police à son retour au domicile après un rendez-vous chez sa conseillère bancaire. 

On est sur un acte isolé et il y a aucun passé judiciaire -- l'un des avocats d'Antoine Conte

Or pour les trois avocats d'Antoine Conte, l'ancien joueur du Stade de Reims n'a pas été jugé "comme un autre prévenu. "C’est grave ce qu'il a fait mais nous sommes dans un dossier de violences simples ! on est sur un acte isolé et il n'a aucun casier judiciaire", assène Maître David Missistrano. Et le football s’invite dans la salle d’audience. Débat sur le destin de l’ancien défenseur du Stade de Reims, qui gagnait 6.000 euros au Stade de Reims en 2016 (à l’époque en Ligue 2) et qui gagne aujourd’hui 25.000 euros au Beitar Jerusalem, club de première division en Israël. 

Les avocats d'Antoine Conte vont faire appel de la décision

"Il a commis la plus grosse erreur de sa vie qui lui a coûté sa carrière, devenu persona non grata en France… il jouait dans l’équipe de France espoirs, il aurait dû aller en équipe de France !", insiste son avocat Maître Ammoura. Les trois avocats du footballeur qui ont d'ores et déjà annoncé qu'ils allaient faire appel de la décision car avec un an de prison ferme, même aménageable, c'est bien la carrière d'Antoine Conte qui se joue. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess