Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

L'ancien maire de Ouistreham devant le tribunal pour avoir embauché la nièce d'un adjoint

jeudi 12 juillet 2018 à 17:09 Par Nolwenn Le Jeune, France Bleu Normandie (Calvados - Orne)

L'ancien maire de Ouistreham, André Ledran, est poursuivi pour prise illégale d'intérêts. La justice lui reproche d'avoir embauché durant deux saisons la nièce d'un adjoint et de lui avoir loué un logement municipal. Le procureur a requis 6 mois de prison avec sursis. Décision le 13 septembre 2018.

André Ledran a été maire de Ouistréham pendant 31 ans, avant d'être battu par Romain Bail en 2014.
André Ledran a été maire de Ouistréham pendant 31 ans, avant d'être battu par Romain Bail en 2014. © Radio France - Nolwenn Le Jeune

Ouistreham, France

Un dossier relatif à la commune de Ouistreham (Calvados) de nouveau devant la justice. Après la condamnation en avril 2018 du maire actuel Romain Bail pour faux et usage de faux, c'est son prédécesseur qui est, à son tour, poursuivi. André Ledran a comparu ce jeudi devant le tribunal correctionnel de Caen pour prise illégale d'intérêts. Le procureur a requis contre lui 6 mois de prison avec sursis. L'ancien maire se dit victime d'un règlement de compte et veut que son honneur soit lavé. 

La nièce d'un élu embauchée au camping

C'est une banale histoire de piston comme on peut en voir dans bon nombre de collectivités ou d'administrations. La nièce d'un élu qui cherche un job d'été et qu'on recrute à l'accueil du camping. Sauf qu'à Ouistreham, à la moindre étincelle, la situation s'enflamme. L'affaire a donc atterri, déposée par le nouveau maire, sur le bureau de la procureur de Caen. Carole Etienne, qui après enquête, estime que les faits de prise illégale d'intérêts sont constitués. "La jeune fille a non seulement été embauchée, mais on lui a loué un logement pour un loyer en dessous du marché, et ce pendant deux ans". Elle requiert 6 mois de prison avec sursis. 

André Ledran dénonce une procédure infamante

"Je n'a pris aucun intérêt dans cette affaire", lui répond André Ledran. "Je n'ai pas touché d'argent, la mairie louait une quarantaine de logements saisonniers chaque été", explique-t-il. Des logements qu'elle louait ensuite à des étudiants l'hiver pour qu'ils ne restent pas inoccupés et pour gagner un peu d'argent. "Cette jeune fille parlait anglais, c'est ce qu'on recherchait pour l'accueil au camping", poursuit-il. L'ancien maire estime son honneur bafoué. "La seule fois où je me suis retrouvé dans une enceinte de justice, s'emporte-t-il, c'était pour être juré à la cour d'assises en 1980...!" Son avocate estime que les faits sont prescrits, mais plaide de toute façon la relaxe pour effacer une procédure qu'elle juge infamante. 

Le tribunal a mis sa décision en délibéré au 13 septembre 2018.