Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

L'ancien maire de Ouistreham relaxé par la justice

jeudi 13 septembre 2018 à 11:00 Par Nolwenn Le Jeune, France Bleu Normandie (Calvados - Orne) et France Bleu

L'ancien maire de Ouistreham a été relaxé par le tribunal correctionnel de Caen ce jeudi matin. André Ledran était poursuivi pour prise illégale d'intérêts. A l'audience le 12 juillet 2018, le procureur avait requis 6 mois de prison avec sursis. La justice n'a donc retenu aucune poursuite.

André Ledran, poursuivi pour prise illégale d'intérêts, a été relaxé par le tribunal correctionnel de Caen ce jeudi matin.
André Ledran, poursuivi pour prise illégale d'intérêts, a été relaxé par le tribunal correctionnel de Caen ce jeudi matin. © Radio France - Nolwenn Le Jeune

Ouistreham, France

André Ledran est ressorti blanchi du tribunal correctionnel de Caen ce jeudi 13 septembre 2018. L'ancien maire de Ouistreham y avait été jugé le 12 juillet 2018. Il était poursuivi pour prise illégale d'intérêts, en l’occurrence l'embauche et le logement de la nièce d'un de ses adjoints, en contrat saisonnier entre 2012 et 2014. Pour ces faits, le procureur avait requis 6 mois de prison avec sursis. La justice a prononcé la relaxe. 

L'ancien maire avait embauché la nièce d'un adjoint

Agé de 85 ans, l'ancien maire de Ouistreham, battu aux dernières élections, s'est dit soulagé. "Des contrats saisonniers, j'en ai signé des centaines en 31 ans, et il y a des logements disponibles dans la commune pour loger ces gens". A l'audience le 12 juillet 2018, il avait longuement expliqué qu'il n'y avait rien eu d'illégal. La jeune fille en question était certes la nièce d'un de ses adjoints de l'époque, "mais la ville l'avait embauchée pour être à l'accueil du camping car elle était bilingue" avait expliqué André Ledran. 

Le sentiment et la conviction d'être victime d'un règlement de comptes

"J'ai passé quelques semaines très désagréables, parce que je n'imaginais pas à 85 ans, être tenu de venir devant le tribunal correctionnel" a lâché l'ancien maire à la sortie. Et il ne mâche pas ses mots : "J'ai le sentiment et la conviction d'être victime d'un règlement de comptes de la part de quelqu'un dont le comportement a d'ailleurs été jugé ici". Sans le citer expressément, il désigne Romain Bail, actuel maire de Ouistreham condamné le 12 avril 2018 à un an de prison avec sursis pour faux et usage de faux, condamnation dont ce dernier a fait appel.