Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

L'ancien sous-préfet de Brioude, en Haute-Loire, est jugé ce mardi pour le vol d'un tableau

lundi 30 octobre 2017 à 19:30 Par Dominique Manent, France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure), France Bleu Pays d'Auvergne, France Bleu Saint-Étienne Loire et France Bleu

Hugues Malecki comparait ce mardi devant le tribunal correctionnel du Puy-en-Velay, en Haute-Loire. L'ancien sous-préfet de Brioude est soupçonné d'avoir volé un tableau appartenant au mobilier national. Il avait été mis en examen en 2016, alors qu'il venait d'arriver en Normandie.

Palais de justice du Puy-en-Velay
Palais de justice du Puy-en-Velay © Maxppp - Richard Brunel

Auvergne, Le Puy-en-Velay, Haute-Loire, France

L'ancien sous-préfet de Brioude, jugé ce mardi après-midi par le tribunal correctionnel du Puy-en-Velay, va répondre de détournement d'un tableau appartenant au mobilier national. L'huile sur toile, accrochée dans les salons de la Sous-Préfecture de Haute-Loire, avait été remplacée par une copie. On a découvert le pot aux roses bien des années plus tard. Hugues Malecki a été mis en examen en 2016 et placé sous contrôle judiciaire. A l'époque, il vient de prendre ses fonctions aux Affaires Régionales de la Préfecture de Normandie. Il affirme n'avoir rien prémédité.

Un sous-préfet amateur d'art

L'oeuvre en question est une huile sur toile qui représente un bouquet de fleurs. Elle est baptisée "Dahlias" et signée d'une artiste russe naturalisée française, Nathalie Gontcharoff. En 2006 et 2007, elle trône dans les salons de la sous-préfecture de Brioude où Hugues Malecki est alors en poste. Sept ans plus tard, le tableau est repéré en vue d'une exposition. Mais on remarque qu'il est quasiment neuf, alors qu'il date des années 40. On découvre aussi qu'il a été mis en vente en 2012 pour plus de 130.000 euros à Londres, par un collectionneur. Or, celui-ci l'a précédemment acheté sur Internet pour moins de 12.000 euros à un certain... Malecki.

Il n'y a pas de préméditation" - Hugues Malecki

Aux enquêteurs qui remontent jusqu'à lui, Hugues Malecki explique s'être séparé de l'oeuvre, sans réfléchir. Il avait retrouvé la toile empaquetée "par inadvertance" dans son garde-meubles, après son départ de Brioude. En fait, quand il était en poste en Haute-Loire, il avait envisagé sa restauration. Mais comme l'opération était trop coûteuse, il en avait commandé une copie. Et c'est cette copie qui était accrochée dans les salons de la Sous-Préfecture. Aujourd'hui, le tableau est toujours à l'étranger. Il est estimé à 900.000 euros.