Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Isère : l'appel à témoins a fonctionné, Léa a été retrouvée

dimanche 6 mai 2018 à 18:07 - Mis à jour le dimanche 6 mai 2018 à 18:17 Par Alexandre Berthaud et Julien Morin, France Bleu Isère et France Bleu

Léa Lhuillier, 15 ans, était disparue depuis le 25 avril, elle avait été vue pour la dernière fois à Grenoble en Isère. Elle a été retrouvée saine et sauve dimanche 6 mai en région parisienne (Essonne) grâce à l'appel à témoins lancé par la police nationale.

La jeune fille a été retrouvée par les policiers du commissariat de Norville (Essonne)
La jeune fille a été retrouvée par les policiers du commissariat de Norville (Essonne)

Grenoble, France

Les policiers avouaient dimanche matin avoir épuisé toutes leurs ressources pour tenter de localiser Léa, disparue depuis le 25 avril. C'est pour cela qu'ils avaient lancé l'appel à témoins jeudi en Isère, puis samedi dans toute la France, avec la photo de l'adolescente. Bien leur en a pris : Léa a été repérée en région parisienne par un témoin qui a prévenu la police.

Retrouvée saine et sauve

Interceptée par les agents du commissariat de Norville (Essonne) elle était en bonne santé. Selon les enquêteurs elle était "montée" en région parisienne pour rejoindre quelqu'un. L'audition de l'adolescente permettra d'en savoir davantage, mais selon la police, la thèse de la fugue, qui était privilégiée, est bien confirmée. Léa va être prise en charge par l'ASE (Aide Sociale à l'Enfance).

Une fugue avec deux amies

À l'origine la jeune fille vit dans un foyer, dans l'agglomération grenobloise. Elle avait été vue le 25 avril en centre-ville de Grenoble avec deux amies. C'est avec elles que Léa avait fugué, avant que ses deux copines soient retrouvées. Entendues par les enquêteurs elles avaient évoqué la séquestration de Léa par un individu, hypothèse farfelue selon la police, avant de se rétracter. 

À défaut de pistes sérieuses, la police avait alors lancé un appel à témoins, d'abord en Isère puis dans toute la France. Appel qui a donc fonctionné.