Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

L'Ardéchois Olivier Dussopt visé par une enquête judiciaire pour "corruption" selon Médiapart

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche, France Bleu

Selon les informations de Médiapart, le parquet national financier a ouvert une enquête préliminaire pour "corruption" et "prise illégale d'intérêts". Le secrétaire d'Etat s'était fait offrir en 2017 des oeuvres d'art par un dirigeant de la Saur, alors qu'il était maire d'Annonay.

Olivier Dussopt, secrétaire d'Etat à la fonction publique
Olivier Dussopt, secrétaire d'Etat à la fonction publique © Radio France - Florence Beaudet

Olivier Dussopt, le secrétaire d'Etat ardéchois à la fonction publique, est visé par une enquête judiciaire. Selon les informations de Médiapart, le parquet national financier a ouvert une enquête préliminaire pour "corruption" et "prise illégale d'intérêts" après les révélations du site d'information en mai dernier. Une affaire qui remonte à fin janvier 2017, dix mois avant l'entrée d'Olivier Dussopt au gouvernement.

Un cadeau au moment d'un contrat

Olivier Dussopt n'était pas encore secrétaire d'Etat mais il était toujours député et maire d'Annonay. Selon Mediapart, il aurait alors accepté deux lithographies signées de l'artiste Gérard Garouste offertes par l'intermédiaire de Franck Meneroux, l'un des dirigeants de la Saur en Ardèche, alors qu'il avait annoncé un partenariat industriel avec l'entreprise de gestion de l'eau quelques jours plus tôt. Le contrat, qui concernait l'installation d'une micro-turbine hydroélectrique sur la commune, a été formellement signé six mois plus tard, le 1er juin 2017.

Il n'y a rien à me reprocher - Olivier Dussopt

Joint par France Bleu Drôme-Ardèche ce jeudi soir, le secrétaire d'Etat à la fonction publique affirme qu'il a restitué les deux oeuvres d'art. Quant à l'enquête, il nous écrit que "cela permettra au parquet de constater qu'il n'y a rien à me reprocher et de clore cet incident."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess