Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

L'Ariège lance la lutte contre les violences dans le sport

lundi 18 juin 2018 à 22:19 Par Mathieu Ferri, France Bleu Occitanie

Dépôt de plainte systématique, identification des joueurs... les autorités ont signé un protocole avec les instances du football et du rugby, ce lundi en préfecture à Foix. Le département a connu deux bagarres très violentes ces derniers mois.

Un terrain de football
Un terrain de football © Maxppp - Johan BEN AZZOUZ

Foix, France

En Ariège, les autorités prennent le taureau par les cornes face à la violence dans le sport. Un protocole d'action a été signé ce lundi en préfecture à Foix. Autour de la table : la police, la gendarmerie, la justice, et les acteurs du foot et du rugby, les deux sports les plus pratiqués dans le département.

L'Ariège ce n'est pas le far-west, mais n'empêche, il y a des comportements impardonnables : insultes, bousculades, voire beaucoup plus. Début mars, un joueur de foot de Cugnaux (Haute-Garonne) a été sérieusement blessé par des supporters ariégeois à la fin d'un match à Saint-Jean-du-Falga, au sud de Pamiers.

Le rugby n'est pas épargné : l'automne dernier une bagarre générale très violente a éclaté après le match entre les juniors de Tarascon-sur-Ariège et ceux du Rugby Pays d'Olmes (RPO).

Le protocole comporte un volet prévention, avec le déploiement de 25 jeunes en service civique, pour porter des messages de citoyenneté, et tenter d'empêcher les incivilités.

Le document permettra aussi et surtout des sanctions plus rapides. Ainsi, une plainte sera systématiquement déposée en cas de violence. A chaque fois, et rapidement (dans les 24 heures). Les instances du foot et du rugby devront aussi communiquer tout de suite les feuilles de match, pour identifier les personnes présentes, et aider au mieux les enquêteurs

Le protocole est d'abord signé pour le foot et le rugby, mais l'idée c'est de le généraliser à tous les sports.