Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

L'artiste Tian porte plainte contre la ville du Mans pour destruction d'oeuvre

-
Par , France Bleu Maine
Le Mans, France

Exposée plus de deux ans dans le tunnel du vieux Mans, "Orchid", la toile grand format de l'artiste manceau Tian lui a été rendue dans un piteux état. Il a décidé de déposer plainte contre la ville pour destruction d'œuvre.

Tian, RNST et STF ont réalisé des toiles de 4 mètres sur 2,50 mètres pour décorer trois arcades du tunnel du Mans pendant un an.
Tian, RNST et STF ont réalisé des toiles de 4 mètres sur 2,50 mètres pour décorer trois arcades du tunnel du Mans pendant un an. © Radio France - Marie Mutricy

C'est une histoire qui lui reste en travers de la gorge depuis plus d'un an. Alors aujourd'hui, il décide de la porter devant les tribunaux. L'artiste manceau Christian Lecouble, alias Tian, a porté plainte il y a quelques semaines contre la ville du Mans pour "destruction d'oeuvre". En l'occurrence la grande peinture de 4 x 3 mètres intitulée "Orchid", exposée dans le tunnel du vieux Mans de septembre 2016 à avril 2019, et qu'il a récupérée très dégradée, comme le prouvent les images postées sur son compte Facebook.

Commandée par l'association Art DiFfusion, "Orchid" avait été installée dans l'une des alcôves du tunnel à l'occasion de la Fête des plantes et de l'art au jardin 2016, aux côtés de deux autres œuvres d'artistes de rue : RNST de Dijon et STF de Marseille, venus tous les deux en résidence au Mans pour travailler sur ce projet. Sans que l'association ni les artistes ne soient prévenus, les trois œuvres ont été retiré fin avril 2019 par les services de la ville du Mans. De quelle manière ? C'est justement ce qui interroge Tian, qui récupérera sa toile quelques semaines, dans un drôle d'état : "La toile a été arrachée de son support, déchirée en plusieurs morceaux, je pense qu'elle a été froissée, roulée car des éclats de peinture ont sauté". Les deux autres créations, elles, seraient dans un état correct.

Déjà en litige depuis deux ans avec la ville dans une affaire de plagiat (reproduction de sept de ses œuvres sans autorisation dans le calendrier 2018), Tian n'a jamais pu avoir d'explication de la part de la collectivité, qui refuse de s'exprimer sur le sujet. "Le maire du Mans, Stéphane Le Foll, au mépris de l’évidence, réfute le terme de « destruction », ajoute Tian, devant un tel déni, je n’ai d’autre choix que d'assigner la ville en justice." 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu