Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Assassinat à Reims d'une femme de 78 ans : son fils "de cœur "avoue le crime

-
Par , France Bleu Champagne-Ardenne, France Bleu

La scène de crime était particulièrement épouvantable a confié Matthieu Bourrette, le procureur de la République de Reims ce mardi. Le corps de Maria Salomon,78 ans a été retrouvé dimanche lardé de coups de couteau. L'auteur présumé des faits, Farid (42 ans) était comme un fils pour elle.

Matthieu Bourrette, procureur de la République de Reims
Matthieu Bourrette, procureur de la République de Reims © Radio France - Yann David

C'est un accès de colère qui aurait poussé Farid au crime, a expliqué le procureur de la République de Reims ce mardi. C'est ce qu'il a avoué aux enquêteurs lors de sa garde à vue.

Maria Salomon, devait lui téléphoner le 6 janvier dernier. Elle ne l'a pas fait et cela a provoqué chez lui une véritable colère. Il en a fait une fixation et a décidé de la tuer. D'où l'information judiciaire ouverte pour assassinat a précisé le procureur de la République lors d'une conférence de presse ce mardi 10 janvier.

il souffre d'une pathologie psychiatrique lourde et ancienne

Il faut dire que l'auteur présumé souffre d'une pathologie psychiatrique lourde et ancienne.Il est hébergé en unité spécialisée et sous traitement.

Dimanche , il s' est rendu au domicile de Maria Salomon. Comme chaque fin de semaine. C'est elle qui l'a élevé depuis qu'il a été placé chez elle par les services sociaux. La suite, il l' a racontée aux enquêteurs : il l'a poussée, elle a chuté et il s'est acharné sur elle. A coups de serpe et de couteau.

Ensuite il a nettoyé la maison, il a déjeuné avant de regarder la télévision comme s'il n' avait fait qu' apaiser sa colère sans prendre conscience de son acte. C'est d' ailleurs pour ne pas se faire "disputer" qu'il est parti. Le corps a été découvert par un voisin.

Déjà des violences ?

L'homme n'a pas de casier judiciaire mais toutefois il était connu des services de police pour deux affaires qui n'ont pas abouti. Le procureur de Reims n' a pas exclu d'anciennes violences, jamais dénoncées, sur sa mère de "cœur".

Toute la question maintenant est de savoir s'il peut être reconnu pénalement responsable de cet assassinat. Les expertises psychiatriques le diront.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu