Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

L'athlète franco-marocaine Laïla Traby soupçonnée de dopage

De l'EPO aurait été retrouvé dans l'appartement occupé par la médaille de bronze du 10.000 mètres Laïla Traby à Font-Romeu, où l'athlète est actuellement en stage.

Laïla Traby et Clémence Calvin aux championnats d'Europe d'athlétisme de Zurich
Laïla Traby et Clémence Calvin aux championnats d'Europe d'athlétisme de Zurich © Maxppp

Les gendarmes de Font-Romeu (Pyrénées-Orientales) sont intervenus vendredi à la demande de l'Agence Française de Lutte contre le Dopage et de la Fédération Française d'Athlétisme, deux organismes qui ont manifestement des soupçons concernant la championne Laïla Traby.

Médaillée de bronze aux derniers championnats d'Europe d'athlétisme de Zurich sur 10 000 m, Laïla Traby est actuellement en stage à Font-Romeu où elle vient régulièrement s'entraîner. C'est donc dans son appartement que les gendarmes se sont rendus vendredi.

L'athlète d'Avignon s'est opposée dans un premier temps à l'entrée des militaires, qui ont donc fait valoir la perquisition pour fouiller le logement.

Selon nos informations, ils ont découvert quelques flacons suspects , qui ont aussitôt été saisis et envoyés dans un laboratoire parisien.

A ce jour les gendarmes ne connaissent pas les résultats des analyses , mais le journal l’Équipe affirme qu'il s'agit d'EPO, le produit de dopage le plus courant aujourd'hui. L'athlète dément catégoriquement sur sa page Facebook :  

"On m'a piégé. je suis une athlète intègre et propre"

L'athlète s'est installée à Avignon il y a une dizaine d'année. Elle s'entraine régulièrement avec le club d'athlétisme de Montfavet. Elle explique sur sa page Facebook qu'elle est "accusée à tort ".

Elle se dit "victime d'un complot " et explique : "on m'a bien piégé c'est un coup monté de toute pièces. Ça fait 35 ans que je fais de l'athlétisme et j'ai jamais eu de problèmes. J'ai l'habitude des contrôles et c'est pas à 35 ans que je vais commencer à faire des conneries. Je suis une athlète intègre et propre ".

Laïla Traby, 35 ans, a été placée en garde à vue puis relâchée par les gendarmes.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess