Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Le footballeur montpelliérain Andy Delort condamné à deux mois de prison avec sursis pour outrages et menaces

lundi 11 février 2019 à 18:25 Par Romain Berchet et Salah Hamdaoui, France Bleu Hérault et France Bleu Occitanie

Le footballeur montpellierain Andy Delort a été condamné ce lundi à deux mois de prison avec sursis et 18.000 euros d'amende pour outrages et menaces envers des policiers.

Andy Delort est arrivé au Montpellier Hérault pendant l'été 2018
Andy Delort est arrivé au Montpellier Hérault pendant l'été 2018 © Radio France - Romain Berchet

Marseillan, France

Le footballeur montpelliérain Andy Delort a été condamné ce lundi à deux mois de prison avec sursis et 18.000 euros d'amende. L'attaquant du Montpellier Hérault, auteur de neuf buts cette saison, a été reconnu coupable d'outrages et menaces envers des policiers. L'affaire remonte à fin août 2018 : une course-poursuite entre Agde et Marseillan à bord de son 4x4, conduit par un ami en état d'ébriété et sans permis. 

Au terme de cette course-poursuite, l'attaquant de 27 ans, prêté au club héraultais par Toulouse cette saison, avait été placé en garde à vue pendant une dizaine d'heures pour avoir déclaré : "Je m'en bats les c..., je gagne 150.000 euros par mois". Sans compter qu'il avait menacé directement un des policiers en ces termes : "Espèce de trou du cul, je vais te retrouver dans la rue, toi et tes enfants !"

Originaire de Sète, dans l'Hérault, Andy Delort, a été convoqué lundi 4 février dans le cadre d'une procédure en comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité (CRPC). Le MHSC n'a pas réagi aux poursuites judiciaires engagées à l'encontre de sa recrue.