Faits divers – Justice

L'auteur d'un livre sur le père Jacques Hamel en dédicace dans une librairie de Rouen ce samedi

Par Clémentine Vergnaud, France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure) samedi 1 octobre 2016 à 19:10

L'historien belge Jan de Volder vient de publier un livre sur le père Jacques Hamel, assassiné le 26 juillet à Saint-Etienne-du-Rouvray par deux djihadistes.
L'historien belge Jan de Volder vient de publier un livre sur le père Jacques Hamel, assassiné le 26 juillet à Saint-Etienne-du-Rouvray par deux djihadistes. © Radio France - Clémentine Vergnaud

Jan de Volder, historien belge à l'université catholique de Louvain, vient de publier un livre sur le père Jacques Hamel, assassiné par deux djihadistes le 26 juillet 2016 à Saint-Etienne-du-Rouvray. Ce samedi 1er octobre, il dédicaçait cet ouvrage à la librairie l'Armitière, à Rouen.

Une vingtaine de personnes ont assisté à sa séance de dédicaces et participé à un échange. Ce samedi 1er octobre, Jan de Volder, historien belge à l'université catholique de Louvain et spécialiste du fait religieux contemporain, présentait son ouvrage sur le père Hamel à la librairie l'Armitière. Intitulé Martyr : vie et mort du père Jacques Hamel, le livre vient tout juste de sortir et regroupe différents témoignages : proches, élus ou encore paroissiens, tous se sont confiés sur la mort de Jacques Hamel mais aussi sa personnalité de prêtre et d'homme.

En vacances au Mexique au moment de l'attentat, Jan de Volder a tout de suite eu envie de s'intéresser au père Jacques Hamel. "J'avais du temps libre en août et en septembre alors je me suis dit que j'allais faire des recherches et voir s'il y avait matière à écrire un livre". Il fait plusieurs entretiens téléphoniques, se rend sur place quelques jours. Et constate qu'il y a effectivement de la matière. Il rédige très rapidement l'ouvrage et le publie dans la foulée. Trop rapide ? "La maison d'édition voulait qu'il sorte rapidement et je pense qu'en effet il fallait répondre rapidement à des interrogations sur les circonstances de sa mort et sa personnalité. C'est important que sa mort ne reste pas qu'un fait divers. Il faut que ça devienne mémoire et que ça entame une réflexion", explique le Belge.

Une réflexion qui ne concerne pas que les catholiques selon Henri Couturier, ancien gérant de la librairie religieuse La Procure à Rouen : "C'est bien que ce livre soit là pour les musulmans parce qu'on donne la place à leur parole et leur témoignage. Pour des gens qui ne sont pas chrétiens, c'est aussi le témoignage d'un homme vrai, d'un homme juste, d'un homme humble. Et pour les catholiques c'est important de savoir que certains risquent leur vie. C'est un témoignage magnifique."

Il y a une véritable tendresse commune pour Jacques Hamel

Dans la file des lecteurs qui attendent leur dédicace, Nicole et Marc Tocco. Ce couple qui vit à Cléon a bien connu le père Jacques Hamel. Ils ont rencontré le prêtre il y a une trentaine d'années et continuaient de le voir régulièrement. Ils ont témoigné pour le livre de Jan de Volder et la sortie les émeut beaucoup : "Il y a de tout, de la joie, de la peine, c'est un mélange de sentiment. C'était un saint homme, très effacée, très discret", glisse Nicole. Un homme discret qui devient aujourd'hui tristement célèbre, "c'est tout un symbole des mystères de la foi", selon son mari.

Après un temps de questions et d'échanges, Jan de Volder a dédicacé son livre à une vingtaine de personnes ce samedi 1er octobre à la librairie l'Armitière de Rouen. - Radio France
Après un temps de questions et d'échanges, Jan de Volder a dédicacé son livre à une vingtaine de personnes ce samedi 1er octobre à la librairie l'Armitière de Rouen. © Radio France - Clémentine Vergnaud

Nicole, autre acheteuse du livre, n'a quant à elle pas connu Jacques Hamel. Mais cette rouennaise tenait à lire le livre qui lui est consacré : "C'est une victime et je pense que c'est important qu'on pense à lui comme à toutes les autres victimes du terrorisme. Qu'on fasse perdurer leur mémoire. Je veux en apprendre plus sur cet homme."

De la tendresse, beaucoup de respect, c'est ce qui se traduit des témoignages de ceux qui ont connu le père Jacques Hamel. Un apaisement et surtout des liens renforcés entre les communautés qui ont surpris Jan de Volder. "J'ai été frappé par la réaction de l'Eglise mais aussi celle de la communauté musulmane et de toute la société. Il y a eu une véritable tendresse commune pour Jacques Hamel et c'est un des paradoxes. Il a œuvré pour le rapprochement des communautés et ce drame a renforcé les liens entre les communautés au lieu de les éloigner." Comme si finalement, dans la mort, le père Jacques Hamel poursuivait l’œuvre de sa vie.

L'attentat de Saint-Etienne-du-Rouvray a rapproché les communautés catholiques et musulmanes au lieu de les éloigner selon Jan de Volder, historien belge et spécialiste du fait religieux contemporain.

  • Martyr : vie et mort du père Jacques Hamel (1930-2016), Jan de Volder, éditions du Cerf et communauté de Sant'Egidio, 128p., 9€.

Partager sur :