Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

L'auteur de l'incendie d'une voiture de gendarmerie à Lure en Haute-Saône trahi par ses empreintes digitales

L’incendiaire d’une voiture de gendarmerie devant la brigade de Lure (Haute-Saône) en octobre dernier, trahi par ses empreintes digitales, a été arrêté et mis en examen. Il s'est présenté éméché ce dimanche devant la même brigade et a insulté les gendarmes.

Voiture de gendarmerie, illustration
Voiture de gendarmerie, illustration © Radio France - Manon Klein

Les gendarmes de Haute-Saône viennent d’élucider l’affaire de l’incendie de l’une de leurs voitures devant la brigade de Lure en octobre dernier.

Le 24 octobre, une voiture de gendarmerie qui est stationnée devant la brigade de Lure est incendiée par un cocktail Molotov. Un individu a brisé une vitre du véhicule avant d’y jeter l’engin incendiaire et de prendre la fuite.

A proximité de la Ford Focus calcinée, les gendarmes retrouvent un sac plastique et une bouteille qui a contenu le carburant utilisé pour le cocktail Molotov. Ils relèvent les empreintes, mais impossible de trouver l’auteur des faits, il n’est pas dans le fichier national des empreintes digitales.

Dimanche dernier, un individu éméché se présente vers 17h devant la gendarmerie de Lure, il hurle, insulte et menace de frapper les gendarmes. Lors de sa garde à vue ses empreintes sont relevées et elles correspondent à l’auteur de l’incendie en octobre.

L’individu âgé de 33 ans compte 17 condamnations sur son casier judiciaire

L'individu reconnait les faits. Pour dimanche, il explique son attitude par le fait qu’il avait bu un pack de bière, pour l’incendie il n’explique pas son geste.

La gendarmerie de Haute-Saône mobilise alors tous les moyens nécessaires, notamment en matière d'investigation. Le Colonel Sung Dae Faucon, commandant du groupement de Gendarmerie de Haute-Saône précise que l'Institut de recherche criminelle de la gendarmerie de Pontoise a été mobilisé pour identifier l'auteur et rassembler les preuves permettant de le confondre. Le Colonel explique que "pour cette agression délibérée et particulièrement grave, aucune atteinte à notre institution ne saurait demeurer impunie".

Présenté ce mardi au parquet de Vesoul, l’homme a été mis en examen pour destruction de bien d'autrui par moyen dangereux, il a été placé en détention. Il encourt 10  ans de prison.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu