Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

L’auteur des incendies de Saint-Vallier et Sarras condamné à 6 mois de prison ferme

jeudi 12 juillet 2018 à 15:13 Par Victor Vasseur, France Bleu Drôme Ardèche

L’incendiaire de 47 ans a écopé de 18 mois de prison dont 12 avec sursis ce jeudi. Il avait allumé les incendies de Sarras en Ardèche et Saint-Vallier dans la Drôme dimanche et lundi, qui ont détruit au total plus d'une douzaine d'hectares.

A Saint-Vallier, les pompiers ont le renfort de canadairs
A Saint-Vallier, les pompiers ont le renfort de canadairs © Radio France - Jean-Jacques, auditeur de France Bleu Drôme Ardèche

Drôme, France

"Il a le discours d’un petit garçon. Il n’explique pas ces incendies car il n’est pas capable de le faire." Ce sont avec ces mots que l’avocate a défendu l’incendiaire de Sarras et de Saint-Vallier. L’homme de 47 ans le répète : "Je ne sais pas pourquoi j’ai fait ça."

Selon l’expertise psychiatrique demandée par le parquet de Valence, le quadragénaire souffre de profonde dépression, de troubles de la personnalité mais il n’y a pas d’abolition du discernement explique la présidente du tribunal.

Déjà condamné pour les même faits

Hospitalisé deux fois ces derniers mois en hôpital psychiatrique, à la barre, cet homme tient des propos incohérent. "Ça me fait mal au cœur et cela ne m'apporte rien. Heureusement, personne n'est blessé" dit-il en larme devant la présidente.

Cet habitant de Saint-Vallier a déjà été condamné par le passé pour des incendies volontaires, quand il avait 18 ans. Il avait alors été condamné à deux ans de prison.

Le procureur ne veut pas accabler l'incendiaire : "Cet homme n'est pas fasciné par le feu, ni même par les moyens mis en oeuvre." Il requiert 1 an de prison ferme. Le tribunal se montre plus clément et condamne la quadragénaire à 18 mois de prison dont 12 avec un sursis.