Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

L'auteur du coup de feu mortel de la Saint-Sylvestre à Montpellier mis en examen pour meurtre

La juge chargée du coup de feu qui a tué d'une balle en pleine tête une jeune femme de 22 ans la nuit du réveillon à Montpellier a, contre toute attente, décidé de mettre en examen l'auteur de ce dernier pour meurtre, et non pas pour homicide involontaire, comme l'avait pourtant demandé le parquet.

Palais de jsutice de Montpellier
Palais de jsutice de Montpellier © Radio France

Montpellier, France

Rebondissement inattendu dans l'affaire du réveillon mortel de la Saint-Sylvestre aux abords d'une discothèque de Montpellier.

Alors que le procureur avait privilégié la thèse d'un accident en ouvrant d'abord une information judiciaire pour homicide involontaire aggravé et transport d'arme, la juge chargée de ce dossier a finalement décidé, ce vendredi, de mettre en examen l'auteur présumé du coup de feu mortel pour meurtre. Un crime puni par 30 ans de réclusion criminelle.

Une mise en examen qui sous-entend donc que, selon la magistrate, l'homme, âgé de 33 ans, avait l'intention de tuer. La magistrate a par ailleurs demandé son placement sous mandat de dépôt.

L'auteur du coup de feu avait évoqué un accident

Mercredi, à l'aube, une jeune femme de 22 ans avait été retrouvée morte au volant d'une voiture, tuée d'une balle en pleine tête. Quatre amis qui l'accompagnaient, tous venus d'Avignon pour passer le réveillon de la Saint-Sylvestre à Montpellier, avaient eux-mêmes prévenu les secours. 

Le tireur présumé avait alors reconnu être l'auteur du coup de feu mortel. Un coup de feu accidentel, avait t-il expliqué aux enquêteurs. Une version confirmée par une autre jeune femme qui se trouvait dans la voiture au moment du drame.

L'homme avait aussi expliqué qu'il avait exhibé l'arme lors du trajet aller entre Avignon et Montpellier pour impressionner ses amis, mais qu'après la fête, il avait oublié qu'il avait laissé le chargeur et avait donc tiré accidentellement.

L'émotion ne doit par l'emporter sur la raison !

Me Luc Abratkiewicz, un des deux avocats du tireur, a vivement réagit à la décision de la juge d'instruction.

_"_Je suis totalement stupéfait ! L'enquête de police menée avec beaucoup de pertinence et de précision, a confirmé qu'on était sur un geste inconsidéré et accidentel. Dans la solitude de son bureau, certainement portée par l'émotion, la juge a décidé de requalifier les faits en meurtre, ce qui n'était évidemment pas le cas ce soir-là."

"Dans les prochains jours, je vais saisir la chambre de l'instruction pour qu'on revienne à une qualification plus adaptée. Il est impossible juridiquement que cet homme soit un jour poursuivi pour meurtre. Jamais il ne sera condamné pour meurtre !" a conclut l'avocat pénaliste montpelliérain.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu