Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

EXCLU - Le voleur présumé d'une bague de plus de 2 millions d'euros à Saint-Tropez confondu par les gendarmes

-
Par , France Bleu Provence

Un Marseillais d'une trentaine d'années a condamné ce vendredi 4 ans de prison ferme devant le tribunal correctionnel de Draguignan pour un vol de bijoux dont une bague estimée à plus de deux millions d'euros début juillet à Saint-Tropez. En moins de 15 jours, les gendarmes l'ont identifié.

Une bague ornée d'un diamant à plus de 2 millions d'euros dérobée à Saint Tropez (photo d'illustration)
Une bague ornée d'un diamant à plus de 2 millions d'euros dérobée à Saint Tropez (photo d'illustration) © Maxppp -

Saint-Tropez, France

2,5 millions d'euros : c'est le préjudice estimé pour le cambriolage d'une boite à bijoux dans une résidence très luxueuse, située dans le quartier du Capon à Saint-Tropez début juillet. Les gendarmes de la compagnie de Gassin Saint-Tropez ont interpellé l'auteur présumé au terme d'une enquête d'à peine quinze jours

L'individu est un Marseillais d'une trentaine d'années qui fait l'objet ce vendredi après-midi d'une comparution immédiate devant le tribunal correctionnel de Draguignan. A ses côtés, sa complice présumée de 19 ans, une habitante de Sainte-Maxime, chez qui les gendarmes ont retrouvé un collier de grande marque et 80.000 euros en liquide, mais pas la bague.  

Enquête éclair

Lorsqu'en ce début de mois de juillet, l'occupant de la villa luxueuse découvre que son coffre à bijoux à disparu, avec dedans une bague ornée d'un diamant d'une valeur de plus de 2 millions, il n'est pas en mesure de dire précisément quand le vol a eu lieu car il rentre d'une absence d'une semaine. 

L'enquête démarre alors classiquement : relevé d'empreintes, enquête de voisinage. Or un agent de sécurité d'une résidence voisine évoque la présence quelques jours plus tôt d'un couple à scooter. A l'endroit où ce couple est aperçu, les vérifications permettent de découvrir des morceaux métalliques dont l'examen minutieux permet d'affirmer qu'ils correspondent à des morceaux de charnières. Les militaires disposent alors d'une idée plus précise du jour du cambriolage. Cela leur permet de visionner les images des caméras de vidéoprotection de manière plus sélective. 

Ils parviennent à identifier deux individus, un homme et sa passagère. Dans les jours qui suivent, un gendarme en charge de l'affaire croise à Sainte-Maxime un individu dont il se dit qu'il pourrait correspondre au signalement. Un sentiment qu'il parvient à confirmer. L'enquête permet alors de localiser les amoureux. Les militaires vont les cueillir en milieu de semaine dans un hôtel vers 23h alors que le couple sort pour dîner. Dans leur chambre, 3.000 euros. Mais au domicile des parents de la jeune fille à Sainte-Maxime, un collier de grande marque et 80.000 euros en liquide issus de la vente de la très belle bague.

Un vol en à peine 10 minutes

Pour commettre son méfait, l'individu a pénétré dans la propriété en passant par dessus la clôture. Puis il a fait le tour de tous les accès, à la recherche d'une porte ou d'une fenêtre mal fermée. Il ne lui en a fallu qu'une. Il a alors pénétré dans la maison en toute discrétion, malgré le personnel et l'agent de sécurité sur place. Puis est ressorti quelques minutes plus tard avec le petit coffre à bijoux sous le bras. La scène est immortalisée par les caméras de vidéoprotection.

L'homme a été condamné à 4 ans de prison ferme et 5 ans d'interdiction de fréquenter le Var. Il a été incarcéré à l'issue de sa condamnation. Pour sa complice : le tribunal correctionnel a prononcé une peine d'1 an avec sursis et une interdiction de se rendre à Saint Tropez. Le couple doit en outre indemniser la victime à hauteur de 1,2 millions d'euros.

Choix de la station

France Bleu