Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

L'auteure de la vidéo accusant le maire de Thionville d'agression sexuelle a été condamnée

Une ex-médecin alsacienne avait diffusé une vidéo dans laquelle une jeune fille accusait son propre père, mais aussi le maire de Thionville et plusieurs autres notables de la ville, d'agression sexuelle. Mercredi 7 avril, elle a été condamnée à une amende et à des réparations financières.

Le palais de justice de Metz
Le palais de justice de Metz © Radio France - Cécile Soulé

L'affaire, mêlant thèses complotistes et accusations très graves, avait provoqué la consternation à Thionville. Une ex-médecin alsacienne avait diffusé une vidéo dans laquelle une jeune fille accusait notamment le maire de Thionville d'agression sexuelle. Mercredi 7 avril, elle a été condamnée à une amende et à des réparations financières.

Une vidéo vue plus de 90 000 fois

Le 9 novembre dernier, une vidéo était diffusée sur la page Facebook d'Eve Engerer, ex-médecin alsacienne aujourd'hui radiée de l'ordre, dans laquelle une jeune fille affirmait avoir été victime d'abus sexuels de la part de son propre père et de plusieurs notables de Thionville, dont le maire Pierre Cuny. Contestant des accusations qu'il qualifiait de "sordides",  l'élu avait obtenu de la justice son retrait du réseau social une semaine plus tard. Elle comptait déjà plus de 90.000 vues... 

Saisi à la suite du dossier, le parquet de Thionville, n'ayant trouvé aucun élément pouvant accréditer ces accusations, avait classé l'affaire sans suite. Mais les personnes mises en cause dans le film avaient, à leur tour, porté plainte. 

Condamnée pour diffamation

Poursuivie pour diffamation, l'ex-médecin, qui n'était ni présente ni représentée à l'audience, a été condamnée mercredi 7 avril par le tribunal judiciaire de Metz à8.000 euros d'amende. Elle doit aussi verser 1 000 euros au père de la jeune fille, ainsi que l'euro symbolique à Pierre Cuny, confirme à France Bleu Lorraine l'avocate du maire de Thionville, maître Le Menn-Meyer.  

L'affaire n'est pas encore totalement terminée puisque la jeune fille qui a prononcé les accusations est encore poursuivie pour dénonciation calomnieuse. Bien qu'effacée de la page Facebook, la vidéo, elle, reste visible sur plusieurs sites internet. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess