Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Retrouvez les résultats définitifs du second tour des Municipales, commune par commune

Tous les résultats

Dragon 63 : le directeur général de la Sécurité Civile prié d'éteindre l'incendie à Clermont-Ferrand

-
Par , France Bleu Pays d'Auvergne

Face au tollé provoqué par l'officialisation de l'affectation de l'hélicoptère auvergnat cet été en Lozère, le Ministre de l'intérieur a ordonné à Alain Thirion de trouver une solution alternative rapide. Une réunion est prévue ce vendredi après-midi en préfecture en présence d'élus.

Un hélicoptère de la sécurité civile. Photo d'illustration
Un hélicoptère de la sécurité civile. Photo d'illustration © Radio France - Franck Kobi

Un haut fonctionnaire a eu l'idée lumineuse de valider l'affectation de l'hélicoptère Dragon 63 de la Sécurité Civile basé à Clermont-Aulnat pendant toute la période estivale à Mende. Si la préfète de la Lozère a choisi Twitter pour annoncer la nouvelle mercredi en se permettant de rebaptiser l'hélicoptère auvergnat "Dragon 48", Valérie Hatsch n'imaginait certainement pas provoquer une telle vague de protestations. D'abord, sur ce même réseau social avec quelques commentaires courroucés de plusieurs députés auvergnats, Bourbonnais et Puydômois, et la tension n'est pas redescendue ce jeudi, au contraire. Des professionnels de santé aux organisations syndicales en passant par d'autres élus, tout le monde y est allé de son message de désapprobation ou de colère.

Les préfètes à la manœuvre 

Le Dragon 63 intervenant toute l'année dans le Puy-de-Dôme, l'Allier et le Cantal, une grande partie de l'Auvergne s'est dressée contre cette décision qualifiée "d'incohérente", "d'incompréhensible", voire "de scandaleuse". Période de réserve oblige en raison de la campagne des élections municipales, les préfètes auvergnates concernées n'ont pas réagi publiquement, mais elles avaient écrit au ministre de l'Intérieur pour l'alerter et tenter de réparer la boulette officialisée par la Direction générale de le sécurité civile. L'objectif étant de trouver une solution alternative pour ne pas déshabiller tout un territoire. 

Castaner envoie Thirion à Clermont

On a appris en fin de journée que le conseil d'administration du Service départemental d'incendie et de secours du puy-de-Dôme (Sdis 63) avait voté une motion relative à l'annonce de la fermeture de la base du Dragon 63 pendant la période estivale. Le Président du Conseil départemental, et président du CA du Sdis 63, Jean-Yves Gouttebel, a réagi dans un communiqué : "Cette affaire est fâcheuse. Il y a eu au niveau de la Direction de la sécurité civile une très mauvaise analyse de la situation. J'ai été encore aujourd'hui en contact avec le ministre de l'Intérieur, auquel j'ai adressé une demande de rendez-vous afin d'examiner dans les meilleurs délais une solution de substitution. Le ministre de l'Intérieur m'a d'ailleurs donné un accord de principe pour une rencontre rapide en vue d'examiner une solution alternative", avant de s'exprimer sur France Bleu Pays d'Auvergne.

Jean-Yves Gouttebel, président du conseil d'administration du SDIS 63

Trouver une solution rapide et satosfaisante

Le Macroniste Jean-Yves Gouttebel, qui a ses entrées au gouvernement, a appelé le ministre de l'Intérieur à plusieurs reprises ces derniers jours sur "l'affaire du Dragon 63". Le dernier coup de fil en date remonte à ce jeudi pour lui signifier son incompréhension, si ce n'est plus. L'affection de l'hélicoptère auvergnat semblant administrativement actée, Christophe Castaner a pressé le Directeur général de la sécurité civile et de la gestion des crises de trouver une solution de substitution rapide et satisfaisante pour l'Auvergne. Conséquence, Alain Thirion sera présent ce vendredi à Clermont-Ferrand pour une réunion organisée en début d'après-midi à la préfecture du Puy-de-Dôme en présence de nombreux... qui ne devraient pas passer leurs vacances en Lozère cet été.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu