Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

L'Avel Vor, un thonier de Concarneau coule au large du Liberia

-
Par , France Bleu Breizh Izel, France Bleu Armorique

L'Avel Vor, un thonier de la CFTO, la Compagnie française du thon océanique basée à Concarneau, a sombré ce mardi 29 octobre, très tôt dans la nuit. Alors qu'il se trouvait au large du Libéria, il aurait heurté un objet flottant dimanche, provoquant une voie d'eau. L'équipage est sain et sauf.

L'Avel Vor, basé à Concarneau, avait été construit en 1991
L'Avel Vor, basé à Concarneau, avait été construit en 1991 - CFTO

Concarneau, France

Dimanche soir, alors que l'Avel Vor, un thonier senneur de Concarneau, était en route vers sa zone de pêche, il a, semble-t-il, heurté un objet flottant sur la mer. Plusieurs membres d'équipage ont entendu un choc.

Une voie d'eau suite à un choc

Le bateau se situait alors à 170 milles des côtes du Liberia, précise la CFTO, son armateur. Selon les informations communiquées par la Compagnie française du thon océanique, l'alarme de niveau d'eau de la salle des machines s'est déclenchée rapidement. "La salle machines a été envahie très rapidement et les pompes n’ont pas pu étaler. Malgré l’intervention de l’équipe machine, le Patron a pris la décision d’abandonner le navire en toute sécurité en milieu de nuit" explique l'entreprise dans un communiqué.

L'équipage sain et sauf

L'équipage a pu être évacué rapidement, et récupéré par un autre navire de la Compagnie, le Sterenn. Deux autres bateaux, le Gueotec et le Pendruc, ont également été mobilisés. Mais l'Avel Vor a continué à s'enfoncer doucement durant la journée de lundi. Alors qu'un remorqueur équipé de motopompes et d’une équipe de plongeurs était attendu sur place, il a disparu des radars du Pendruc, resté sur zone avec une partie de l’équipage. 

Ce mardi matin, il n'y avait plus de trace du navire. La CFTO précise qu'il n'y a pas de traces de pollution, et que le Pendruc  est resté sur les lieux pour récupérer les objets flottants pouvant être dangereux pour la navigation.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu