Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Fonderies du Poitou : vers une reconversion de la filière fonte pour sauver l'usine

-
Par , France Bleu Poitou, France Bleu
Ingrandes, Vienne, France

Le PDG de Liberty House a rencontré les syndicats des Fonderies du Poitou ce jeudi. Des annonces ont été faites, notamment sur le lancement d'une expertise sur la fonderie fonte pendant trois mois. Le but ? Savoir comment reconvertir l'usine pour la sauvegarder.

Sanjeev Gupta, dirigeant de Liberty House
Sanjeev Gupta, dirigeant de Liberty House © Radio France - Valentin Boissais

Des perpectives négatives sur le marché du diesel, l'effondrement des commandes pendant la crise du Covid-19 et des discussions complexes avec Renault : la fonderie fonte pourrait bientôt voir ses activités radicalement changer pour être sauvée. Sanjeev Gupta, le PDG de Liberty House, s'y engage. Il a annoncé la création d'un comité d'expertise chargé d'explorer les pistes de diversification de la filière fonte. L'objectif est d'inviter des experts de l'industrie, des politiques, des salariés à trouver de nouvelles perspectives pour l'usine. 

"La crise du secteur automobile rend la fonderie non-viable"

Ces derniers mois, les commandes ont chuté de près de 75%. Sanjeev Gupta s'est donc montré ouvert à de nouvelles possibilités : "La récente crise du secteur automobile a rendu la fonderie non-viable dans sa forme actuelle." La diversification des clients de l'usine, pour sortir du giron de Renault qui peine aujourd'hui à remplir le carnet de commande de la filière fonte, est à l'étude. Autre hypothèse sur la table : le développement de la plasturgie, ou encore la redirection vers une plus large part de production d'aluminium, une filière de plus en plus demandée sur le marché automobile. 

Des annonces qui rassurent mais des questions en suspens

L'annonce rassure, au moins à court terme, les 315 salariés de cette filière fonte. Durant les trois mois de cette expertise, la direction assure que les salaires seront versés aux salariés. Une "bonne nouvelle" pour Thierry Waye, représentant CGT de la filière fonte. En revanche, ce dernier souhaite obtenir la garantie que toutes ces mesures seront mises en oeuvre : "Nous souhaitons que M. Gupta s'engage par écrit et personnellement à nous payer et à vraiment utiliser cette expertise."

De l'argent, ils en ont déjà promis par le passé sans qu'il n'arrive

Un deuxième rendez-vous a eu lieu dans l'après-midi ce jeudi avec les représentants de la filière aluminium qui emploie elle 285 personnes. Là encore, des annonces ont été faites. Sanjeev Gupta s'engage à développer la culasse HR-10. Cette culasse est aujourd'hui demandée par Renault, car plus légère et donc plus adaptable aux nouveaux moteurs moins polluants. Un investissement qui devrait coûter près de 5 millions d'euros. Pour Jean-Philippe Juin, délégué CGT à l'aluminium, "c'est une bonne nouvelle mais il faut qu'il les mette réellement sur la table. De l'argent, ils en ont déjà promis par le passé sans qu'il n'arrive". 

Assemblée générale ce vendredi

De la même manière que pour la filière fonte, les salaires seront assurés pour les prochains mois alors que des incertitudes persistaient sur les versements du mois de juin. Les salariés de la fonderie aluminium ont repris les chemins de l'usine à l'inverse de leur collègues de la fonte toujours au chômage partiel. 

Une assemblée générale des salariés est prévue ce vendredi sur le site. Depuis la semaine dernière, les salariés de la filière fonte bloquent le magasin de l'usine pour empêcher les expéditions. Ils devraient décider de continuer ou non ce blocage. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess