Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

L'avenir s'assombrit pour la filière fonte des fonderies du Poitou

-
Par , France Bleu Poitou

Le CSE de l'entreprise s'est réuni ce mercredi. Si la réunion a permis de rassurer sur le versement des salaires à très court terme, le principal actionnaire des fonderies Liberty House s'est montré pessimiste sur l'avenir de la filière fonte.

Salariés des fonderies du Poitou en grève le 05/02/2019
Salariés des fonderies du Poitou en grève le 05/02/2019 © Radio France - Valentin BOISSAIS

Tous les salaires de juin seront versés mais la filière fonte est sérieusement en difficulté. C'est en substance la conclusion du CSE des Fonderies du Poitou ce mercredi. Au cours d'une matinée de réunion, l'actionnaire principale Liberty House a voulu rassurer, les salaires du mois de juin seront versés et ce quelque soit la filière du salarié. 

L'autre bonne nouvelle concerne la filière aluminium. Jonathan Levy le porte parole de liberty House a ainsi annoncé "un plan de diversification des activités" avec la ferme intention de remettre en route la filière le 8 juin prochain.

Les filières aluminium fabrique des culasses et de nouveau modèles seront proposés au principal client Renault. Ce dernier se tourne aujourd'hui de plus en plus vers des moteur hybrides en aluminium. Le plan de diversification annoncé devrait atteindre 13 millions d'euros.

L'avenir s'assombrit pour la filière fonte

L'avenir est en revanche sombre pour la filière fonte. Si l'aluminium continue d'intéresser les constructeurs, c'est au détriment des carters en fonte, fabriqués eux, dans l'usine voisine. Cette partie des fonderie est celle qui emploie le plus avec 316 salariés (contre 284 pour l'aluminium). 

Selon Jonathan Levy, la filière fonte souffre "De commandes toujours faibles de notre principal client (Renault) qui est lui-même confronté à un marché très difficile". Les chiffres de l'actionnaire montre une chute des commandes de l'ordre de 75%, mettant en péril "la viabilité" à court terme de la filière fonte. 

Liberty House dit avoir alerté Renault sur l'urgence de la situation mais la viabilité de cette filière semble compromise par un mouvement de long terme de baisse de l'utilisation de la fonte dans le secteur automobile (toujours selon l'actionnaire). 

Les salariés sont inquiets dans les deux filières 

Les syndicats sont inquiets. Dans les fonderies aluminium, les commandes sont toujours en deçà de ce qu'elle devraient être pour le mois de juin (27.000 pièces au lieu de 40.000). Le chômage partiel commence à peser sur le niveau de vie des salariés comme nous le confiait Jean-Philippe Juin à l'antenne. 

A l'issu du CSE, le représentant syndical a également émis des doutes sur le plan de diversification. Il s'inquiète du degré d'implication de l'actionnaire Liberty House, affirmant par ailleurs que ce dernier a démarché la région Nouvelle-Aquitaine et la Banque publique d'investissement, ce qui limite son implication. 

Un rassemblement est prévu ce jeudi devant les fonderies à partir de 10h. Les délégués syndicaux ont prévu de faire un point avec les salariés sur la situation de l'entreprise et d'alerter sur les risques qui pèsent sur les fonderies. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess