Faits divers – Justice

L'école maternelle Saint-André Barnier saccagée pour la cinquième fois en trois mois à Marseille

Par Marion Bargiacchi, France Bleu Provence mardi 29 novembre 2016 à 16:04

L'école maternelle est située au pied de la cité de La Castellane .
L'école maternelle est située au pied de la cité de La Castellane . © Radio France - Marion Bargiacchi

Mardi 29 novembre, les enfants n'ont pas pu aller à l'école maternelle Saint-André Barnier. Les salles de cours ont été saccagées, ordinateurs et téléphone dérobés. C'est la cinquième fois depuis le début de l'année scolaire. Des parents sont restés devant le portail pour crier leur ras-le-bol.

Une poignée de parents, mais une poignée qui en a ras-le-bol. Devant le portail de l'école maternelle Saint-André Barnier, dans le seizième arrondissement de Marseille, ils n'en peuvent plus.

C'est la cinquième fois en trois mois que l'école est victime d'effractions. Elles avaient toutes lieu les weekends, mais cette fois, c'est en pleine semaine que les voleurs se sont infiltrés dans les salles de cours. Les ordinateurs de l'école et les téléphones ont été dérobés. "L'école ne peut même plus fonctionner correctement" explique Véronique Francisco, une déléguée des parents d'élèves.

"Vous mettriez vos enfants dans une école cambriolée la veille ? L'école, elle est laissée à l'abandon, il n'y a plus rien, l'école elle est livrée à elle-même !" Véronique Francisco, déléguée des parents d'élèves.

D'après Véronique, ce sont des jeunes qui s'infiltrent dans le bâtiment "tous les weekends", "Ils ont un pass, qu'ils ont volé une fois et ils viennent manger et boire dans les salles de classe. Ça les amuse."

Véronique Francisco, déléguée des parents d'élèves devant le portail de l'école maternelle Saint André Barnier.

"Le quartier est devenu pourri"

L'école maternelle se situe au pied de la cité de La Castellane. Pour d'autres mamans présentes devant le portail, le problème est celui de la misère général du quartier. "On ne fait rien pour les jeunes ici, ils zonent en bas dès l'âge de 12 ans" explique Lamia. "La police, ils ne feront rien, ils ont peur de venir ici. Vous imaginez, nous, on vit dedans ! J'ai peur ici, surtout pour mes enfants."

Les parents réclament depuis un an l'installation de barreaux aux fenêtres et une nouvelle alarme. "La mairie a promis de tout mettre en place pendant les vacances de Noël. Si en janvier rien n'a changé, on fera un blocus" termine Véronique Francisco.

Dans un communiqué, le député Henri Jibrayel demande à la ville de Marseille et à la déléguée aux écoles d'agir "au plus vite en installant un système de sécurité digne de ce nom".

Les officiers de police sont venus constater les dégâts dans les locaux. - Radio France
Les officiers de police sont venus constater les dégâts dans les locaux. © Radio France - Marion Bargiacchi

Partager sur :